Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

        Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage.... mais plusieurs voyages, c'est bien aussi ! et les balades, les visites, les promenades. 
         Nous en faisons, loin ou près de chez nous.
         Puis il y a les photos, dans des albums ou dans un blog, il n'y a que le support qui change, c'est le même amour des images, l'envie de conserver et de partager ce que nous avons vu de beau, ce qui nous a émus ou amusés.
         Je souhaite en profiter avec vous, visiteurs de passage ou fidèles !

PS : "baruler" est un mot provencçal signifiant : promener qui peut avoir un sens péjoratif. Mais il est plutôt employé familièrement et amicalerment.

PS 2 : vos commentaires, tant sur le fond que sur la forme, sont les bien venus (Voir en-dessous de chaque article).
 Merci. 

 
Diaporamas et Albums Photos

 

Plusieurs séjours en Iran et une saison d'hiver dans l'hôtellerie sur l'île de Kish       Un voyage effectué en 2003 ; ici une photo d'une cascade aux environs de Da Lat.        

IRAN et
île de KISH

VIET NAM,
sud et centre

  Plusieurs séjours en Turquie par la route du centre. 

   

TURQUIE

MAROC

Deux passages et séjours en Afghanistan en novembre 1973 et mars 1976. Le pays le plus élégant, le plus grandiose !

 

AFGHANISTAN

Bretagne

 

epiphyllum-oxypetalum-29-03-juillet-2005-22h36

PAKISTAN

Epiphylum oxypetallum

C'était le but des 2 voyages... et ce fut superbe !

 Des pauses sur la route nous ont fait découvrir quelques lieux du Limousin et nous ont donné envie d'y retourner pour en voir plus !     

INDE,
d'Amritsar à Bodhgaya

 LIMOUSIN

 2ième partie des 2 séjours en Inde.  

  Des amis à Thèvezay et l'occasion de visiter souvent cette belle région    

INDE, l'Orisa, Calcutta, Bombay, des paysages.

POITOU CHARENTE

 Une dizaine de jours seulement en 1976 mais de quoi être émerveillé et garder en mémoire de merveilleuses images (heureusement, car les photos, elles, s'altèrent...).        

   Passages en Normandie et tout d'abord, le Mont-Saint-Michel.    

Népal

 NORMANDIE

 

VOTE WEBORAMA

Partir

Pour celles et ceux qui aiment le Cambodge,
s'informer, en parler

 

DiscoveoUn nouveau site communautaire

pour celles et ceux qui aiment voyer,

cherchent des informations

et font partager leurs voyages




 
Le blog de Cityzeum

-----------------

Nouveautés à LACHAU
Le marché du samedi Bibliothèque lachauLa bibliothèque

 :
  Des lieux à visiter en panoramique
1001merveilles.org 
L'humanitaire intelligent
image 

Le don indispensable
Association pour le Don d'Organe et de Tissus humains

Solidarité
Fichier:Logo Téléthon France.svg
Où sont les blogueurs ?

Artisanat équitable
 


FRANCE 24 /


Taux de change
xe.com

Hébergeur photos

  


 Pays visités



outils webmaster
compteur gratuit

13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 07:11

null     

                Si le vin de Da Lat n'est pas un grand cru, c'est quand même un vin plaisant qu'il faut goûter, ne serait-ce que par curiosité...

               Du blanc ou du rouge conditionné en boutille type "bordeau". Nous n'en avons ramené qu'une étiquette laborieusement décollée...

               Notre séjour à Da Lat date de 2005 ; la culture de la vigne s'étend sur les hauts plateaux du centre, tant pour du raisin de table que du raisin pour la fabrication du vin. Il semble que les Vietnamiens commencent à s'intéresser à cette boisson (et plus seulment à la bière) ce qui a des chances d'amener les producteurs à s'orienter vers des vins de meilleure qualité. Celà est sûrement possible même sous des climats chauds car Da Lat est à 1 500 m d'altitude... Les hauts plateaux à l'entour bénéficient donc d'un climat assez doux aux tmepératures contrastées.

               J'espère y retourner et pouvoir faire la comaraison...

 

 

La Nuit des Vins à Da Lat :

http://lecourrier.vnagency.com.vn/default.asp?xt=&page=newsdetail&newsid=59067

 

Consommation du vin au Viet Nam :

http://blogs.ionisgroup.com/iseg/bordeaux/gastronomie/2010/01/le_gout_ou_plutot_premiere_

approche_du_vin_au_vietnam.html_du_vin_au_vietnam.html

 

Acheter du vin de Da Lat :

http://french.alibaba.com/product-tp/dalat-red-wine-strawberry--107251883.html

 

Plantation de vignes au Viet Nam (2007) :

http://vietnamnatal.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=328774

 

Vignobles de Ninh Thuân :

http://paesaggio.over-blog.com/article-23815887-6.html

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Viet Nam
commenter cet article
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 20:03
                       J'ai modifié cette rubrique en fusionnant "Viet Nam, le nord" et "Viet Nam sud et entre" en "Viet Nam"
                       Cette nouvelle rubrique contient la relation de deux voyages au Viet Nam : le sud et le centre en 2003 et le nord en 2005. La qualité des photos n'est pas très bonne pour le premier voyage car je n'avais qu'un petit appareil photo argentique compact... Des tirages très moyens faits au Viet Nam et un moins grand choix de photos (avec des négatifs on se limite !...)
                        J'espère que la rubrique reste suffisamment claire.
 


Ha Noi : au lac Hoan Kiem

(de l'Epée Restituée), le pont de Huc.

  null


Mi Son (ancien site cham).

L'album-photos de 2005 (le nord) :

Viet Nam, le nord

L'album-photos de 2003 (sud et centre) :
             Un voyage effectué en 2003 ; ici une photo d'une cascade aux environs de Da Lat.

               

     Et j'espère qu'il y aura un autre voyage au Viet Nam...

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Viet Nam
commenter cet article
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 13:04

                  Il y a de cela quelques années, j'avais acheté en France du café vietnamien, pour la curiosité car il n'était pas particulièrement renommé. Et ce n'était pas du bon café...
                Au cours de notre voyage au Viet Nam en 2003, nous avons eu l'occasion d'en boire du pas mauvais et même parfois du très bon. Mais pendant le voyage de 2005, on a bu que de l'excellent café ! Une petite merveille qui a un étrange parfum de cacao -je dit bien cacao pas chocolat- un vrai goùt de café très riche plus ce petit parfum de cacao léger mais chaleureux. On a cru qu'à sa préparation il était parfumé avec de la poudre de cacao (ce qui nous étonnait parce que l'Asie n'est pas, je crois, une région de cacaoyers). Mais chaque fois que nous posions la question, le marchand ou cafetier nous répondait que c'était le seul goût naturel de ce café...
            Et puis il y a eu une émission de TV qu'Etienne a regardée et qu'il m'a racontée... On y parlait d'un café vietnamien, le café le plus cher du monde. Et devinez l'explication ! Les grains de café seraient ingérés par des belettes puis récupérés par les gens après déjection par les bestioles... C'est sûr que ça ne donne pas envie de courir chez le torréfacteur !!!! Je me suis biensûr un peu moquée de lui, je lui ai dit qu'il avait du mal comprendre... Ca m'a bien fait rire.
                Mais ce café est tellement bon qu'on a continué d'en boire. Au Viet Nam, le café est servi noir ou au lait (concentré), chaud ou glacé ; tous sont délicieux...
                On en a même ramené un France pour offrir, du Weasel Cafe. Quand on raconte (et on ne le fait pas tout de suite) son histoire, les gens rient, sont plutôt sceptiques mais continuent de boire le café (tant qu'il y en a car on n'a pas pu en ramener beaucoup).
                  En cherchant sur internet, je n'ai pas trouvé grand chose mais un site de vente qui en propose. Et là, il est dit que le parfum si particulier est dû au fait que des belettes (toujours elles) avalent les grains de café et les régurgitent...
                 Ma foi, d'un côté ou de l'autre....
                 Donc, je ne connais pas encore la vérité car je n'ai rien trouvé d'autre. Si quelqu'un peut m'informer, j'en serait ravie et merci d'avance.
                 Mais les légendes vont bien avec un café si particulier.

RAGON a mis 2 commentaires pour signaler une boutique à Paris où l'on peut acheter ce café (je n'y habite pas et n'ai donc pas pû y aller) ; il ne fait pas encore de vente en ligne mais voici un lien vers son site :
http://www.cosaudao.com

Liens :

   firebox.com - the latest hot stuff   INeedCoffee

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Viet Nam
commenter cet article
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 21:44
                      Le dàn tranh est une sorte de cithare vietnamienne à 17undefined ou 22 cordes. Cet instrument (d'origine coréenne ?) est connu au Viet Nam depuis fort longtemps et est largement utilisé en solo dans les groupes de musique traditionnelle.
                      La jeune génération a pris la relève pour cette musique difficile faite d'une base musicale stricte et interprétée avec des improvisations réglementées...
                      Sur le disque "VIET NAM Le dàn tranh. Musique d'hier et d'aujourd'hui" (OCORA) le Pr Trân Van Khê nous parle de cette musique en citant une jolie expression pour exprimer ce qu'elle est "chân, phuong, hoa, la" ce qui signifie : "vraie, carrée, fleurs, feuilles". Rigueur et improvisation maîtrisées... Il nous présente également la jeune interprète : Nguyên Thi Hai Phuong.
                     Les autres instruments vietnamiens utilisés dans cet enregistrement sont présentés et décrits : luth, vielle à 2 cordes, song long (petit bloc de bois servant à marquer les temps importants). Sur ce CD, la musique interprétée est de tradition du Sud.
                       La tradition est respectée mais elle évolue (comme tout ce qui est vivant) et des changements ont vu le jour au fil des ans (des siècles ?), le matériau des cordes, la façon de les toucher.
                      On écoute là une merveilleuse musique, légère et profonde, déroutante pour des oreilles occidentales mais envoûtante pour toutes celles qui sont vraiment ouvertes !

 

undefined

(photo tirée du livret inclus dans le CD ci-dessus)



MEDIAPOST. NET : description 


Repost 0
Published by Barulaïre - dans Viet Nam
commenter cet article
21 octobre 2006 6 21 /10 /octobre /2006 18:32
              Et les pépètes…
             Au Viet Nam, la monnaie est le dong (dong). 1euro vaut environ 1900 dongs, 1 dollar 1600. Mais un dong ne vaut rien. Enfin, avec 1 dong on n’a rien… La plus petite coupure est de 200 dongs. Jusqu’à récemment on n’utilisait que des billets, plus de pièces de monnaie. Mais en 2005 on a eu 2 fois des pièces : 1 fois à la banque et 1 fois dans un super marché de Ha Noi. C’est en 2005 également que nous avons eu de nouveaux billets ; ils sont d’une excellente qualité car ils supportent l’humidité et même l’eau. De plus, ils sont conçus avec les protections pour éviter la fausse monnaie. Une spécificité : ils ont 2 parties transparentes (elles ressortent sur les photos, sur la droite et la gauche des 3 premiers billets (500 000, 100 000 et 50 000 dongs).
            Ci-dessous, photos des pièces :

 
Photos des billets en cours :
 
          
           D’anciens billets sont couramment vendus, souvent dans des albums spécifiques pour les diverses monnaies.
 
xe.com

Connaître les taux de change : http://www.xe.com/ucc/fr/
 
Repost 0
Published by Barulaïre - dans Viet Nam
commenter cet article
29 juillet 2006 6 29 /07 /juillet /2006 22:01
          Le voyage en bus représente 1040 km, entre Ho Chi Minh Ville et Hue. Nous avons fait ce parcours avec un « open-ticket » qu’on achète dans diverses agences de voyage vietnamiennes. Le prix peut varier de l’une à l’autre, le service un peu aussi mais c’est toujours le même principe : un billet de bus acheté pour un grand parcours (on peut aller de Saigon à Hanoi) en s’arrêtant en divers endroits ; on peut aussi réserver l’hôtel, des excursions ou rien. Généralement, nous réservions l’hôtel pour la ville suivante et avons toujours été très satisfaits. Nous avions acheté notre billet chez Sinh Cafe pour les étapes suivantes :
-           Saigon – Da Lat : 320 km,
-           Da Lat – Na Tran : 140 km,
-             Nha Tran – Hoi An : 460 km,
-              Hoi – An – Hue : 120 km ;
Pour l’aller et pour le retour :
-             Hue – Da Lat : 730 km,
-             Da Lat – Saigon.
(ces billets-là achetés dans d’autres agences).
          Généralement, les bus sont confortables et climatisés ; parfois une bouteille d’eau est distribuée. Ils peuvent rouler jour et nuit avec des chauffeurs qui se relaient. Il y a bien sûr les arrêts pipi, boissons, magasins de souvenir ou d’artisanat, repas…
          La route entre Saigon et Da Lat est plutôt une belle route, on aperçoit des rivières, des ports de pêche, de l’ostréiculture, beaucoup de professions aquatiques. Mais aussi des champs cultivés, des animaux d’élevage. La circulation est moins folle qu’à Saigon sur les grands axes. Petit à petit, la montagne apparaît, on approche de Da Lat. Quelques belles côtes, des champs plus petits et des cultures plus variées, on est à Da Lat.
 

   

 
          Entre Da Lat et Nha Tran, c’est magnifique, on passe par le col Ngoan Muc (Belle Vue) d'où la vue est magnifique ! Il y a là un arrêt du bus et ça vaut la peine d’autant que des personnes vendant des ananas frais coupés en morceaux, en sachet, accompagnés de leur petit cornet de piment (personnellement, je n’apprécie pas les fruits salés et pimentés !) mais ces ananas récemment cueillis sont un régal ! Puis on redescend et, avant Phan Ran, on aperçoit des tours chams. La route s’élargit un peu, devient plate : les maisons changent aussi, chacune avec son jardinet clos autour  d’elle. Et on arrive à Na Tran, ville balnéaire naissante.
 

   

 
           De Nha Tran à Hoi An, la route est longue ! et belle. Un peu avant le col des Nages, les passagers du bus se tenaient debout tant la vue était splendide ! Une presqu’île aux plages de sable doré presque entourée d’une eau émeraude puis bleu profond… Et voici la montée du Col des Nuages ; elle est telle que le chauffeur coupe la climatisation et on ouvre les vitres… Arrêt. Le col porte bien son nom : c’est très nuageux… Cette ancienne place-forte française pourrait être un bel endroit mais j’ai trouvé un peu sinistre. La descente est très belle. Tout le long de la route ce ne sont que grands travaux (nous ne savions pas alors de quoi il s’agissait mais j’ai lu il a quelques temps que maintenant une tunnel passe sous le col des nuages. C’est le plus long tunnel d’Asie avec ses 70 km. Mais c’est aussi le long de cette route qu’on a vu de très belles meules de foin en forme de hutte. En fait, presque toutes celles qu’on a vues sont ainsi faites. On passe à Da Nang qui, elle aussi, est en chantier.

     


                     Le Viet Nam semble être une ruche tant on voit tout le monde travailler ! La route devient plus monotone, c’es la fin d’après-midi, nous sommes à Hoi An. Arrivé bien plaisante pour nous !

                         Hoi An – Hue : petit parcours avec arrêt à Marble Mountains : du marbre de diverses couleurs est extrait de trois montagnes, des statues sont sculptées, des plus petites aux plus grandes ! L’arrivée à Hue aussi sera particulière (et sympathique).

     
     

                   Pour le parcours du retour, de Hue à Da Lat, une partie a été faites de nuit et ça, nous ne le referons
   

          En conclusion, on voyage confortable et pas trop cher en bus.
 
plus ! non seulement c’est fatigant mais en plus on ne profite pas des paysages ! On ne voit rien ! Certaines personnes disent que c’est une nuit d’hôtel d’économisée mais c’est tant d’images perdues !
Repost 0
Published by Barulaïre - dans Viet Nam
commenter cet article
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 16:41

     


                        Un matin, nous sommes allés visiter la citadelle… Nous avons passé le pont et marché… marché………et encore marché. Pas de citadelle. Car voilà, il ne faut pas chercher une citadelle comme celle de Besançon, de Briançon ou Sisteron.
                      Ici, tout est plat et nous ne l’avons pas vu tout de suite d’autant plus que nous avions bien rallongé le parcours ! Mais ça nous a donné l’occasion de voir divers quartiers de la ville : petites maisons, jardinets, ruelles, pagodes non répertoriées dans les monuments mais fréquentées par les fidèles. 
                      Il m’est maintenant difficile de raconter la visite de la citadelle. 
                      Les murailles et les douves où poussent les
liserons d'eau qui seront tramassés et utilisés dans la cuisine (plus ici que dans le sud d'après ce que nous avons vu) ; les nombreuses portes très belles et colorées ; des escaliers ornés de dragons de pierre sculptée ; des cloches en bronze et de si belles toitures parées de « dentelle » ; la salle du trône où des visiteuses et visiteurs vietnamiens s’amusaient à se photographier les uns les autres près de ce siège… Certaines parties de la citadelle et de la cité interdite commençaient d’être restaurées, je pense que cela a dû continuer (surtout avec le festival qui a lieu ce mois-ci, bicentenaire 2006
). Mais on peut apprécier la puissance et la beauté de ce lieu qui a pourtant pâti des méfaits des guerres.

                   

                             La construction de la citadelle a duré  une trentaine d'années  de 1803  à 1832. Elle s'étend  sur  un  peu  plus de 5km2. Dans son enceinte, une  autre  enceinte  dans  laquelle se trouve la cité interdite, composée de très belles demeures  malheureusement grandement détruites. Une  porte  à chaque point cardinal. Mais avec les deux murailles, celà fait 9 portes (les 4 points cardinaux et les 5 éléments). Elle a été le coeur de la capitale jusqu'en 1945. Puis Ha Noi est redevenu la capitale du pays.

   



Et toujours l'excellent : Lieux historiques du Viet Nam :
http://gilkergu.club.fr/hue/indexhue/hue.htm

 

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Viet Nam
commenter cet article
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 16:07

          L’arrivée à Hue a été pittoresque comme celle à Hoi An… Mais là, ce n’étaient pas des hommes mais deux très jolies femmes en vêtements vietnamiens (tunique mauve et pantalons blancs) qui sont venues nous chercher à l’arrêt du bus, avec des mobylettes. Ce qui a été différent aussi, c’est qu’Etienne a obstinément refusé d’être conduit à l’hôtel par une femme… (ah la la la !!!!) ; tant et si bien que nous nous y sommes rendus à pieds, l’une d’elle nous accompagnant en poussant sa mobylette (après qu’elle avait appelé un cycle-pousse pour les bagages). Le Bambou Hotel (je n’ai pas leur carte ni de photo) c’est le patron de l’hôtel de Hoi An qui avait réservé là pour nous. Un petit hôtel très bien tenu, avec un petit déjeuner extra (délicieux café !).

          Hue est une belle ville pour sa citadelle et ses tombeaux d’empereurs, ses pagodes, la rivière des parjures mais la ville nouvelle est intéressante aussi. On veut trop oublier les quartiers modernes pour ne voir que les vestiges Ils sont beaux certes mais un pays ne peut pas vivre que de son passé ! Même s’il faut garder la mémoire. (C'est ici aussi qu'on a vu un panneau annonçant la construction d'un hôtel (elle était en cours) et on y lisait les normes ISO).

          Au cours de notre séjour à Hue, nous avons bien flâné (comme d’habitude), nous avons visité quelques tombeaux et pagodes au cours d’une promenade en bateau pour touristes sur la poétique Rivière des Parfums et parcouru la citadelle ; un arrêt chez le coiffeur aussi pour Etienne et là j’ai cru que j’allais craquer !

          Quand on va chez le coiffeur au Viet Nam, il ne faut pas croire que ça prendra 10 mn pour shampooing et coupe pour un homme ! Mais comme nous le croyions,  je  l’ai accompagné. Il y a bien le shampooing, la coupe et le coiffage mais ça continue par massage : tête, cou et tout ! Un autre homme était là « pour se faire couper les cheveux » et je voyais que les massages s’éternisaient… Il était bien installé sur son siège. Heureusement, Etienne a eu pitié de moi et ses massages ont été interrompus !

          Au cours de notre visite des pagodes et tombeaux en passant sur la Rivière des Parfums, il y a divers tombeaux que nous n’avons pas vus car c’était un peu la course et nous avons préféré errer un moment sur les bords de la rivière. On y voit les barques très colorées qui transportent les touristes mais d’autres barques à fond plat qui font penser à de petites barges (je ne sais si le mot est vraiment approprié) qui transportent du sable, du bois et autres matériaux et marchandises. Il y a là beaucoup de circulation.

         

           

           


          Le marché est à voir aussi. Tant de variétés de fruits, légumes, volailles et autres produit ! C’est paraît-il ici qu’on trouve les plus beaux chapeaux coniques à l’intérieur finement travaillé et coloré. Beaucoup de bijouteries aussi et diverses sortes d’élixirs.         

          J’espère retourner à Hue.


 

 

Ici, Rémi Guérin et ses photos très originales prises par la méthode du sténopé :
http://www.ai-kan.com/rg/hue/hue1.php
Qu'est-ce qu'un sténopé ? Voir cet article :
http://www.galerie-photo.com/stenope.html


 (#)
Sur ce site, toutes sortes d'informations et documentations sur Hue en particulier et sur les autres lieux pricipaux du Viet Nam :
http://www.mediaport.net/CP/Expo/Hue2002/index_
hue.html

 

Les villes du Patrimoine Mondial :
http://www.ovpm.org/index.php?module=pagesetter&func=viewpub&tid=6&pid=27



 

Tree StoriesSite consacré à Hue :
http://www.vietnamtourism.com/Hue/f_pages/kt_
hoquyen.htm

 

NetCoDo : une autre façon, très belle, de parler de Hue ; site bien conçu :  http://www.hue.vnn.vn/fr/

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Viet Nam
commenter cet article
4 juin 2006 7 04 /06 /juin /2006 22:07

                    Je tarde un peu... mais je vais mettre l'article sur Hue, ville très riche en monuments et connue pour ça mais aussi ville agréable au quotidien ; suivra Cao Dai, courent religieux basé sur le syncrétisme.

 

   

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Viet Nam
commenter cet article
20 mai 2006 6 20 /05 /mai /2006 10:50
Nous sommes restés quelques jours à Hoi An (et nous aurions du y rester plus…). Tout le monde le dit et c’est vrai, la ville est très jolie ! La campagne à l’entour est agréable et il y a tant de lieux à visiter !

Hôtel Hoang Trinh : kshoangtrinh@dng.vnn.vn 
C’est de cet hôtel qu’on nous avait envoyé deux jeunes hommes à moto nous chercher à l’arrivée du bus… Le responsable est un homme très sympathique. L’hôtel, un peu excentré par rapport aux principaux commerces est proche de la ville ancienne, dans les arbres et à proximité des champs, calme, vraiment plaisant Notre chambre était assez grande et fraîche avec une grande fenêtre et une autre plus petite en retrait, salle de bain avec baignoire ; très bien. Juste en sortant, un balcon où nous prenions le petit déjeuner avec vue sur la pagode devant laquelle des enfants jouaient au football. De plus, avant notre départ, le responsable nous a aimablement offert d’excellents biscuits pour la route. Il avait réservé pour nous un hôtel à Hue, le Bambou Hotel, super (j’en parlerai avec les articles sur Hue).
   eeeeeeeee                                      
      fffffffffffffffffff
Conclusion : très bon hôtel, pas trop cher, agréable. Y retourner !










 
   
Repost 0
Published by Barulaïre - dans Viet Nam
commenter cet article