Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

        Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage.... mais plusieurs voyages, c'est bien aussi ! et les balades, les visites, les promenades. 
         Nous en faisons, loin ou près de chez nous.
         Puis il y a les photos, dans des albums ou dans un blog, il n'y a que le support qui change, c'est le même amour des images, l'envie de conserver et de partager ce que nous avons vu de beau, ce qui nous a émus ou amusés.
         Je souhaite en profiter avec vous, visiteurs de passage ou fidèles !

PS : "baruler" est un mot provencçal signifiant : promener qui peut avoir un sens péjoratif. Mais il est plutôt employé familièrement et amicalerment.

PS 2 : vos commentaires, tant sur le fond que sur la forme, sont les bien venus (Voir en-dessous de chaque article).
 Merci. 

 
Diaporamas et Albums Photos

 

Plusieurs séjours en Iran et une saison d'hiver dans l'hôtellerie sur l'île de Kish       Un voyage effectué en 2003 ; ici une photo d'une cascade aux environs de Da Lat.        

IRAN et
île de KISH

VIET NAM,
sud et centre

  Plusieurs séjours en Turquie par la route du centre. 

   

TURQUIE

MAROC

Deux passages et séjours en Afghanistan en novembre 1973 et mars 1976. Le pays le plus élégant, le plus grandiose !

 

AFGHANISTAN

Bretagne

 

epiphyllum-oxypetalum-29-03-juillet-2005-22h36

PAKISTAN

Epiphylum oxypetallum

C'était le but des 2 voyages... et ce fut superbe !

 Des pauses sur la route nous ont fait découvrir quelques lieux du Limousin et nous ont donné envie d'y retourner pour en voir plus !     

INDE,
d'Amritsar à Bodhgaya

 LIMOUSIN

 2ième partie des 2 séjours en Inde.  

  Des amis à Thèvezay et l'occasion de visiter souvent cette belle région    

INDE, l'Orisa, Calcutta, Bombay, des paysages.

POITOU CHARENTE

 Une dizaine de jours seulement en 1976 mais de quoi être émerveillé et garder en mémoire de merveilleuses images (heureusement, car les photos, elles, s'altèrent...).        

   Passages en Normandie et tout d'abord, le Mont-Saint-Michel.    

Népal

 NORMANDIE

 

VOTE WEBORAMA

Partir

Pour celles et ceux qui aiment le Cambodge,
s'informer, en parler

 

DiscoveoUn nouveau site communautaire

pour celles et ceux qui aiment voyer,

cherchent des informations

et font partager leurs voyages




 
Le blog de Cityzeum

-----------------

Nouveautés à LACHAU
Le marché du samedi Bibliothèque lachauLa bibliothèque

 :
  Des lieux à visiter en panoramique
1001merveilles.org 
L'humanitaire intelligent
image 

Le don indispensable
Association pour le Don d'Organe et de Tissus humains

Solidarité
Fichier:Logo Téléthon France.svg
Où sont les blogueurs ?

Artisanat équitable
 


FRANCE 24 /


Taux de change
xe.com

Hébergeur photos

  


 Pays visités



outils webmaster
compteur gratuit

31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 13:35

            La cloche est un symbole quasiment universel. On en retrouve de touClochetes sortes dans toutes les cultures, dans la vie religieuse ou laïque.
            Celle-ci a été achetée au Népal, elle a un son absolument clair et qui s'éteint très lentement. Elles est en bronze. 
            Le dordje qui l'accompagne est fait dans un métal sombre, je ne sais lequel.
           Elle est utilisée pour les rituels religieux du bouddhisme tibétain, en même temps que le dordjé (ou vajra). La cloche est elle-même surmontée d'une moitiée de dordje pour rappeler l'interpendance des principes actifs et réceptifs.
           Ces objets sont symboliques. Le dordjé représente le masculin, la cloche le féminin. Mais au-delà de celà, le dordjé représenDordjéte le chemin vers la connaissance, l'efficacité permettant de surmonter tous les obstacles et la cloche la connaissance, la vacuité ; la réunion des deux objets représente, elle, la complémentarité, l'interdépendance, du masculin et du féminin, du temporel et du spirituel.




Cloche
 
   Ici, d'autres photos :
 
http://barulaireauvietnam.blogs-de-voyage.fr/album/nepal/738972426.html





Le dordje expliqué sur Wikipédia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vajra

 

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Népal
commenter cet article
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 19:12

                C'est au Népal que nous avons acheté ce petit étui contenant un couteau et une paire de baguettes. Je ne sais pas en quel bois elles sont faites mais elles sentent très bon. La lame du couteau n'est pas ce qu'il y a de plus net. En fait, nous ne les avons jamais utilisés pour conserver intact ce bel objet (je dis "bel objet" parce que je le torouve beau pas dans le sens d'objet de valeur !). Népalais ou Tibétain, je ne sais. Il semble que beaucoup de gens s'en servait. Il est vrai qu'il est très peu encombrant, pratique et esthétique.

Etui baguettes-couteau
Etui baguettes-couteau

 

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Népal
commenter cet article
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 22:49

La monnaie est la roupie népalaise. Ce système monétaire a été instauré en 1932 en remplacement du mohar d'argent. Le taux de roupie népalaise est indexé sur celui de la roupie indienne.

                
                    
   
   

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Népal
commenter cet article
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 10:41

             Pour notre visite à Pashupatinath, nous avons eu de la chance car c’était lePashupatinath jour d’une grande fête (je ne sais plus la quelle). Enormément de monde. Parmi cette foule diverse et dense, ceux que l’on remarque sont les saddhus. Leur coiffure, leurs vêtements, leurs colliers, tout est remarquable chez eux. Certains sont de vrais ascètes, d’autres des opportunistes (mais commPashupatinathent blâmer ces personnes dans des régions aussi pauvres ?). Certains sont encore presque des enfants.
             Pashupatinath est excentré de Kathmandu, sur une colline (mais il se retrouve quand même à plus de 1300m d’altitude, normal dans la chaîne des Himalaya !). Il aurait été édifié au XVIIe siècle mais je n’ai rien trouvé sur son histoire (je complèterai si je le peux). Il est traversé par la Bagnati. Cette rivière est un affluent du Gange ; comme lui, elle est une rivière sacrée où il estPashupatinath essentiel d’être incinéré.
            Ce n’est pas un temple mais tout un ensemble (comme souvent en Asie). De nombreux stupas, des temples secondaires. Le temple principal n’est pas accessible aux non indous (chose rare dans l’indouïsme). De nombreux ghâts : ceux pour les riches et ceux pour les pauvres… mais toute mort peut être libératrice, alors… 
            Ici, et comme nous avions pu le voir à Benares, tout le monde se baigne dans la rivière puisqu’elle est sacrée. L’eau est brunâtre et transporte un peu de tout pourtant cela ne semble déranger personne. Ah ! la foi ! (c’est comme le bassin de Lourdes…)

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Népal
commenter cet article
6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 23:15
                Sur la route entre Katmandu et Pokara, nous avons eu tous lesundefined temps ! Soleil ou pluie,
                Beau ciel bleu ou menaçant ciel gris… mais il était toujours au-dessus de superbes paysages !
                 Des cultures en étages mais pas tout-à-fait la même végétation qu’entre les Indes et Katmandou, des feuilles d’un vert généralement plus sombre. « Rencontre » avec un kapokier. C’était la première fois que je voyais cet arbre ! Il n’est pas très grand et pourtant il porte de grosses fleurs charnues rouge-oranger, qui ont une base épaisse et presque brune.
                Rencontre aussi et biensûr avec des gens. Les Népalais que nous croisions portaient, pour les femmes surtout, des vêtements très colorés et… souvent dundefinede gros fagots ou autres charges, sur le dos, sur la tête. Mais à chaque fois, échange de sourires…
             Et à Pokara, nous avons goûté les momos ! Une première fois mémorable ! Il faisait froid, il pleuvait et il fallait monter du lac du Pokara aux pieds deundefined l’Anapurna… Même les pieds de l’Anapurna font rêver (à défaut de l’escalader !). Mais voilà, en plus de la pluie et du froid, il y avait du brouillard… nous n’avons pas vu l’Anapurna, nous nous sommes gelés et nous sommes allés manger dans un très petit restaurent. Peu de lumière. Des tables en bois, nues. Et une odeur ! Un parfum ! C’étaient les momos (je ne connais pas l’orthographe exacte, je note en phonétique). Les momos sont des raviolis (un peu comme ceux qu’on peut manger au Viet Nam) mais cuits avec du beurre rance. J’ai horreur du beurre rance mais là, c’est délicieux ! (c’était peut-être du beurre de yak ?) Ah ! voyager pour manger !
           Même en ne faisant que passer, en ne faisant qu’apercevoir les gens, au-delà de la beauté du pays et de la délicieuse nourriture, nous avons constaté la pauvreté, une grande pauvreté. Une vie qui doit être très difficile sous de tels climats ! et malgré cela, de beaux sourires.


Les momos sur Cuisine et Voyages : explication, recette, phoos (très bon blog !)
http://cuisinetvoyage.canalblog.com/archives/2006/11/24/3240112.html.

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Népal
commenter cet article
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 22:32

undefined

             Nous sommes allés un matin à Swayambunath. En voiture. Par une petite route sinueuses, à quelque distance de Katmandou. Un grand jardin (un parc plutôt) l’entoure. Entoure tout un ensemble de bâtiments. Le cœur du site est un grand stupa, dôme blanc surmonté d’une sorte de tour dorée, annelée, cylindrique et très étroite à sa cime (elle-même surmontée d'une sorte de dai) posée sur une base carrée parée d’une paire d’yeux bleus sur chacune de ses quatre faces. Les yeux du Bouddha omniprésent, qui voit tout. Au-dessus des deux yeux , comme dans l‘indouïsme, un point peint symbolisant la clairvoyance, au-dessous comme un point d‘interrogation, bleu, symbolisant l‘unité. Un grand dorjé de bronze. Les autres bâtiments sont de petits temples mais aussi des habitations pour les religieux et les pèlerins. A proximité du stupa principal, une batterie de moulins à prières. Les moulins à prières contiennent un mantra ; le fait de le faire tourner permet au mantra d’être emporté par le vent (de même que les petits morceaux de tissus accrochés à tous les stupas, tous prières partant au ciel portées par le vent…Mais également des commerces où l’on peut acheter divers objets de cultes ou de souvenirs. Certains petits temples sont dédiés à des dieux indous. undefined
                 Ici, de nombreux singes vivant en liberté. Ils semblent eux aussi apprécier la beauté du lieu. Depuis l’esplanade, la vue sur la vallée est magnifique !
                Ici également nous avons eu honte d’être Français : quand nous sommes revenus à la voiture un car déchargeait son bétail lot de touristes et nous avons eu droit à de grands cris « oh des Français ! Une AMI8 ! » et c’était à qui crierait le plus fort ! Sans tenir compte qu’ils arrivaient sur un lieu de culte (même si pour eux ce n’était qu’un lieu à visiter et encore ! À apercevoir….
               A part ce détail, cette matinée a été fabuleuse. C’était comme si la foi des Népalais et Tibétains était palpable. Tant de couleurs, de formes ! Le son des mantras murmurés par les moines et les pèlerins et celui des moulins à prières qui tournent

Népal
D'autres photos :
http://barulaireauvietnam.blogs-de-voyage.fr/album/nepal/img481.html

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Népal
commenter cet article
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 20:41

             Quelques jours seulement à Katmandou mais suffisammeKathmandunt de temps pour apprécier cette curieuse ville aux ruelles bordées d’innombrables boutiques, encombrées de tout un trafic hétéroclite : voitures, charrettes, vélos, rickshaws, scooters, piétons et touristes. Et des chiens. Des singes. Tout le monde se croise dans un enchevêtrement de rues, venelles, places, fontaines, temples, pagodes ; tant de formes et de couleurs, de formes, d’odeurs !
              L’artisanat est important : couture, tissage, broderie, bois, peintures sur papier, sur soie ou autres supports. Vente aussi de cloches, de djorge (les symboles du bouddhisme tibétain), de couteaux et baguettes dans leur étuis  et autres objets du quotidien, très beaux..
               Katmandou est à 1 350 m d’altitude et sa population est actuellement d'environ un million et demi d'habitants. Deux rivières l'arrosent : la Bagmati et la Bishnumati (qui traverse le temple de Pashupatinath. C'est une ville ancienne fondée vers le Xe siècle. Mais ces lieux sont habités depuis la plus hauteKathmandou : Swayambunath antiquité. Elle tire son nom actuel d'un édifice sité en centre ville : le Kaasthamandap signifiant « abri de bois » (il date du XVI e siècle).
               Ici perdure une coutume bien particulière : petite fille jouant le rôle d’une déesse qu’on peut voir une fois par an à sa fenêtre... La Kumari. Des petites filles sont choisies, élevées suivant des rituels jusqu'à la puberté où elles sont remplacées. Des critères de sélections définis imposent une peau parfaite, une bonne santé, des yeux et cheveux sombres mais aussi un horoscope conconrdant avec celui du roi (qu'elle confirme dans son pouvoir au cours d'une cérémonie annuelle) Mais, son « mandat » terminé, elle se reKathmandutrouve très isolée à cause de diverses superstitions. Elles sont la représentation d'une déesse vierge et de Kali, l'épouse de Shiva. Cette coutume est pratiquée non seulement à Katmandou mais aussi à Patan et à Bakhtapur.
             Nous avons surtout acheté des « papier de riz » aux dessins de dieux et déités reproduits avec des sortes de grands tampons en bois et à l’encre noire ; des vestes népalaises en laine écrue ornées de bandes de coton tissé multicolore dans le dos et aux manches, robes et chemisiers népalais à la découpe si particulière.
              Nous avons séjourné chez une famille ami de Tchaï Baba avec qui nous avons fait ce voyage. Le père et la mère, les deux filles, le chien. Des personnes très aimables qui nous ont aidés pour faire faire les robes. Le chien était un tout petit chien genre loulou mais blanc, brun et roux.
              Bien sûr, il y a eu la visite à Swayanbounath et Patipranath, deux ensembles religieux bouddhiste pour le premier, hindouiste pour le second. Ils sont des lieux importants de pèlerinage. On trouve là des populations nombreuses et variées (des Tibétains à Swayambounath, des saddhous à Pashupatinath). 



En allant vers Kathmandou
D'autres photos ici :
http://barulaireauvietnam.blogs-de-voyage.fr/album/nepal/img472.html




Plusieurs liens intéressants et divers :



http://www.edicas.fr/site/gem.cgi?TypeJ=20070124151329&journal_id=20070124152342




[logo]


http://www.crayonsdecouleur.com/fr/sur_route/article.php3?id_article=194







Quatrième de couverture

http://books.google.com/books?d=Q_YMWtxEh7sC&pg=PA103&lpg=PA103&dq=kumari+enfant+deesse&source
=web&ots=qZjSgiv9S3&sig=_1nWqb3pAxPZL6CCbpKCYYJ1zoM

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Népal
commenter cet article
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 22:35

                 Le trajet de Benares à Kathmandou a dû prendre trois jours. NousEn allant vers Kathmandou avons roulé tranquillemnt et la route n'était pas toujours aisée. Des plaines de l'Uthar Pradesh aux montagnes népalaises, les paysages ont le temps de changer bien des fois ! De multiples arrêts pour manger, boire un thé. Nous avons dormi dans de petits hôtels. Ce voyage au Népal, nous l'avons fait en compgnie de Tchaï Baba, connu à Benares et avec qui nous avions sympatisé. 
               L'arrivée au Népal a été magnifique, fin février (date à laquelle nous y étions) est le début du printemps. J'ai été émerveillée par les cultures en étageq qui escaladaient les montagnes. On ne les voyait pas à ce moment là mais il était aisé et étonnant d'imaginer les gens travaillant à flanc de montagne. Je pensais à mon père qui avait été paysan à la montagne ; un tel type de culture ne se pratiquait pas. Dommage. Quel travail énorme et quelle endurance ! 
                Les montagnes semblaient grandir au fil des kilomètre mais les champs en escaliers continuaient de les escalader. Ils étaient d'un vert tendre. Du En allant vers Kathmandoublé. Du riz. D'autres présentaient des nuances diverses, sûrement des cultures potagères. Dautrees étaient encore bruns, ensemencés de graines qui n'avaient pas encore possé.
              Mais la rivière ne s'élevait pas aussi vite que les montagnes aussi la vallée était de plus en plus profonde. C'était une chose étonnante au Népal, ces rivières en bord d'un route un moment puis dans un fond de vallée plus loin... 
             C'est tout au long de ce parcours que j'ai attrapé le torticolis à tourner la tête dans tous les sens tellemEn allant vers Lumbinient les paysages étaient beaux ! 
                Et il y avait les gens croisés, avec leurs vêtements colorés et leur sourire. 
                La température était douce pendant la journée et un peu fraîche le soir. Le ciel passait par toutes les couleurs ! Des bleus éclatants ou des nuages noirs, du brouillard. 
               De Birganj (la frontière par laquelle nous sommes arrivés) à Népalgan (celle par laquelle nous avons quitté le Népal), en passant par Kathmandou et Pokara, nous avons eu le temps d'enchanter nos yeux et de nous faire de sublimes souvenirs, même si maintenent je ne mets plus un nom sur tous, des villages, rivières, montagnes et cîmes. Mais quels souvenirs
!

 

 

En allant vers Lumbini

 

 

En allant vers Kathmandou
L'album photo :
http://barulaireauvietnam.blogs-de-voyage.fr/album/nepal/

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Népal
commenter cet article
30 décembre 2007 7 30 /12 /décembre /2007 15:40

                  Nous ne sommes restés qu'une semaine au Népal (du 26 février au 3 mars -c'était une année bissextile) mais ils ont été suffisants pour nous émerveiller !
                  Tchaï Baba nous y a accompagné et, à Kathmanou, nous avons logé chez des amis à lui. Une famille agréable qui avait un petit chien très à la mode au Népal à ce moment là.
                  Nous avons eu aussi le temps de nous faire voler un carnet de traveller chèques... dont nous avons obtenu le remboursement après notre retour en France...
                  Mais nous avons pu voir de superbe paysages et rencontrer des gens très aimables. Kathmandou est une ville passionnante (malgrè les clichets qui l'accompagnent aux yeux de certains Occidentaux) !

undefined

 

Départ de Benares (Inde)
Birganj
Kathmandu
Pokhara
Gorahpur
Nepalgan
Luknow (Inde)
 

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Népal
commenter cet article
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 00:25

            En ce moment, je scanne les photos du Népal. Il s'agit d'un voyage fait en 1976. Une dizaine de jours seulement mais quand même assez pour garder en mémoire de merveilleuses images (heureusement car les photos s'altèrent plus que les souvenirs !).



018-eglise-de-la-garde-adhemar.jpg

 

            Sous le regard omniprésent de Bouddha, un singe médite au-dessus de Katmandou....


016-donzere-barrage-sur-le-rhone-echele-a-poissons.jpg

 

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Népal
commenter cet article