Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Barulage et promenage

LES EPESSES (Vendée 85) : le parc du Puy du Fou

3 Novembre 2009, 12:57pm

Publié par Barulaïre

                       Comme tout le monde, il y a longtemps que j'entendais parler du Puy du Fou... Des bénévoles qui, sous l'impulsion du Conseil Général de la Vienne, avaient mis en place un spectacle représentant des scènes du moyen-âge vendéen puis d’autres périodes de l’histoire ainsi que des légendes... La démarche était intéressante, l’intention  belle.

                      L'idée a perduré, le succès n'est pas venu immédiatement mais les bénévoles et le Conseil Général étaient tenaces ! L'histoire a donc continué. Le petit musée régional, créé au tout début, a confié ses trésors à un plus grand, le spectacle a pris de l'ampleur, s'est multiplié. Maintenant ce sont plusieurs spectacles, animations, restaurants, hôtels qui ont vu le jour ; les chevaux, les oiseaux, les cascadeurs et acteurs, la pyrotechnie, les effets spéciaux nous font plonger dans diverses époques et nous racontent les gens du Puy du Fou... Les légendes ont la part belle mais la reconstitution de la vie d'avant est bien là, de Rome aux années 1900 !                                                      Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer de prime abord, le nom du lieu n’a rein à voir avec une triste histoire ou terrible légende à propos d’un puits et d’un fou… Non, les origines de ces mots sont latines : puy vient de podium (hauteur) et fou de fagus (hêtre). Le Puy du Fou est donc la colline des hêtres.

                      Quand on a passé l'entrée du parc, il faut tout oublier et se laisser porter... Ce n'est pas une illusion, nous nous promenons dans le temps et l'espace : les mousquetaires, les Vikings, les gladiateurs, gentes dames et preux chevaliers, combats, amours, trahison et loyauté !
                        Mais peu importe, entrons dans le parc !                       
                       Pour moi, un seul bémol à tous ces spectacles : la musique ! Clinquante et creuse comme celles des péplums du cinéma des années 60... J'aurais aimé entendre quelque chose de plus recherché et varié selon les époques, en musique dite savante ou en musique populaire (heureusement, il y a la prestation des musiciens et chanteurs vendéens ainsi que les automates musiciens ! ce n'est pas creux et en plus il y a de l'humour et du charme !). J’aurais aimé entendre la musique des diverses époques ; l’enchantement aurait complètement opéré…  

                        Un autre souci, la restauration. Un 17 août, des restaurants étaient fermés ! Les visiteurs allaient et venaenit en rouspétant car ils avaient faim et trouvaient portes closes. Pour le midi, nous avons pris le repas au ……….. mais après ½ heure devant la porte… Donc, si vous allez au Puy de Fou, réservez vos places au restaurant des votre arrivée sur le parc ou apportez votre pique-nique… Les sandwiches dans les snacks sont infects et chers : 4€70 un mauvais petit pain où quelques filaments de poulet et dés de cornichons étaient bien cachés dans une intention de mayonnaise blanchâtre dont je préfère ignorer la composition !                                       

                                 Mais que cette musique ordinaire et ces petites failles d’intendance ne vous fassent pas hésiter à aller passer une journée ou deux au Puy du Fou, les spectacles sont si bien faits, le site si agréable (je n’ai pas parlé des bassins, roseraie, pelouses, bosquets, jets d’eau, animaux à plumes et à poils qui y vivent paisiblement) ; également la gentillesse des personnes travaillant ici est grande.
                            Un autre article présentera plus en détail les attractions que nous avons vues accompagnées d’un diaporama.

Le site du Puy du Fou avec toutes les infos utiles :
http://www.puydufou.com/

Aux alentours du Puy du Fou : le bocage vendéen :
http://www.autourdupuydufou.com/

Pour celles et ceux qui aiment les montgolfières, il en passe au-dessus du Puy du Fou :
http://www.la-montgolfiere.com/

Commenter cet article