Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Barulage et promenage

LAGRAND (Hautes Alpes) : Les mains noires aux cerises

22 Octobre 2009, 12:02pm

Publié par Barulaïre

                        Ceci est une petite histoire dont j’ai peut-être seule le souvenir… à moins que, la personne avec qui je l’ai partagée s’en souvienne aussi (si elle est toujours en vie)…

                        Quand c’est arrivé, j’avais 6 ou 7 ans, je ne me doutais pas alors que ce petit épisode de ma vie resterait dans ma mémoire pour toujours et influencerait sûrement mes idées et convictions.

                        Je revenais de la fontaine (celle où l’on allait chercher de l’eau bien fraîche) et atteignais le haut du raidillon quand une voix que je ne connaissais pas me salua en me tendant une poignée de cerises… la main était caramel et chocolat ; quand je levais vraiment les yeux vers la tête qui la commandait, quelle ne fut pas ma surprise ! Un sourire discret sur un visage à la peau très, très brune, des cheveux très, très frisés. Devant mon étonnement, il me dit ‘tu es X, tu es la fille de M. et Mme X» « Oui Monsieur ». Il ne ressemblait à personne que j'avais vu jusque là et en plus il savait qui j’étais, mon prénom, le nom de mes parents... ! Je lui ai souri aussi, j’ai accepté les cerises et suis rentrée à la maison.

                       Pour la première fois de ma courte vie, je venais de voir un noir. (et ne me dites pas que le terme est raciste car c’est simplement ce que j’ai vu, d’où il venait, je ne le savais pas, j’avais vu quelques dessins dans le livre de géographie representant les types d’habitants de la terre mais bien sûr, aucun rapport avec la réalité ! (le colonialisme n’était pas loin !)).

                       Mes parents m’ont appris que cet homme était le compagnon d’une femme ayant de la famille à Lagrand, qu’ils n’habitaient pas ici, venaient seulement de temps en temps mais connaissaient tout le monde (le village ne comptait que deux ou trois cents habitants).

                       Voilà ce qui fut ma première rencontre du « 3ièmetype » : superbe ! de quoi marquer joliement une vie, non ?

Commenter cet article