Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Barulage et promenage

INDE : Tukuri, le tailleur fou (the crazy tallor)

17 Juillet 2010, 07:27am

Publié par Barulaïre

                     Tukuri, le Tailleur Fou… Ce n’est pas tout-à-fait ça…

                     Il s’appelle bien Tukuri, il est tailleur mais il n’est pas fou, loin de là ! (Il suffit de penser au Chapelier Fou dans Alice au Pays des Merveilles).

                     Tukuri habite Puri (Inde – Orissa) avec sa famille. Il a une part d’excentricité dans sa façon de s’exprimer mais il est tout d’abord un artisan talentueux et surtout un homme d’une grande générosité. Nous avons passé tant de moments avec lui ! il parlait en travaillant ou fumaitPuri en parlant ; couper et coudre n’avaient pas de secret pour lui et, surtout, il excellait dans la broderie. Il en décorait des chemises par de petits motifs. Il brodait des tissus (comme des tankas) avec les effigies de Jaganath (le dieu du temple de Puri). Il vendait son travail mais ne harcelait pas les gens.

                  Mon souvenir le plus marquant à ses côtés est la présence d’un jeune Italien. Il venait de temps en temps, s’asseyait et fumait, parlait peu. Il attendait d’aller mieux pour rentrer chez lui. Il s’était laissé piéger par l’opium et s’en sortait doucement avec l’aide de Tukuri et du tschars. Parfois il chantait. Il chantait en italien cette belle chanson « bella ciao ». Sa voix était plaine de tristesse. Quand nous avons quitté Puri, il ne se sentait pas encore prêt mais reprenait espoir et confiance en lui. J’espère qu’il a pu rentrer et redevenir libre de ses choix.

                   Tukuri nous parlait de Puri, de Djaganath, des gens qui passaient chez lui... De son quotidien. Tout cela semblait naturel et pourtant il en ressortait une grande humanité de sa part, beaucoup d’attention envers les autres.

                     La veille de notre départ, il nous offert l’une de ses broderies que nous avons accrochée à l’intérieur de la voiture. Mais il faisait chaud et les vitres étaient toujours ouvertes en roulant. Jjaganath s’est envolé, bordé sur son tapis volant blanc… J’espère que quelqu’un la trouvé et l’a accroché dans la maison.

                    Je pense souvent à cet homme à l’âme aussi large que son sourire.

 

  Seul Jacques-Yvan COZON ait allusion à Tukuri :

 http://books.google.fr/booksid=Ccz_S2gny9IC&pg=PA117&lpg=PA117&dq=tukuri+le+tailleur+

 fou&source=bl&ots=ov6P2lMGYb&sig=J72aV_sBDhE5qbm3_v8UJHpUdoQ&hl=fr&ei=YuoTJWBGsS14

  gbhmujMCg&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=4&ved=0CCMQ6AEwAw#v=onepage&q=

 tukuri%20le%20tailleur%20fou&f=false

 

  et ici :

http://jacques-yvancozon.over-blog.com

Commenter cet article