Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Barulage et promenage

CAMBODGE : de Siem Reap à Battambang par le fleuve Stung Sangker

30 Janvier 2009, 12:24pm

Publié par Barulaïre

                            Pour aller de Siem Reap à Battambang, deux possibilités de transport : le bus ou le bateau. Le bus est plus rapide (moins lent) et moins cher que le ba

 

Cambodge-2008-Siem-Reap-a-Battambang--4-.jpg

Quand la rivière

devient presaue un ruisseau...

teau mais très inconfortable (nous a-t-on dit) ; le prix du billet de bateau est plus du double que celui du bus, ce n'est pas confortable non plus mais... c'est superbe ! Avancer ainsi sur un fleuve, le Stung Sangker, qui ressemble tantôt à la mer, tantôt à une petite rivière, tantôt à un lac, en ayant le visage fouetté par les branches des arbres (non, ce n'est pas un massacre !) : voir des villages posés sur les rives, maisons juchées sur pilotis ou preque englouties par les eaux, murs et volets de toutes les couleurs ; les petites barques ou bateaux de transports de marchandises croisés ; les pêcheurs avec leurs grands filets ou blanciers aux structures si légères et mobiles, entre eau et ciel ; les paysans travaillant aux champs entre eau et terre, sous le ciel...

                                Le ferry faisait de petits détours vers certains villages pour déposer ou prendre des passagers, des colis ; cela se faisait par l’approche de barques accostant le bateau qui n’allait jamais à quai… parce qu’il n’y avait pas de quais.

                              Si par endroits le fleuve semblait large et profond comme une mer, par d’autres il était étroit comme un ruisseau et si peu profond qu’un homme devait se tenir à l’avant avec une perche p

 

Cambodge-2008-Siem-Reap-a-Battambang--5-.jpg
et quand elle se prend pour la mer.

our sonder la profondeur de l’eau. Ce type de parcours devenait presque féerique. Nous avions le sentiment de glisser sur la terre ferme et regardons les remous du sillage laissé par notre passage.

                        Nous avons ici encore vu tous les temps : du grand bleu aux grosses averses qui brunissent le fleuve, le léger brouillard voilant toutes formes et tout horizon. Quand la pluie était trop forte, des bâches étaient abaissées de chaque côté du ferry et ce n’était plus drôle car on ne voyait plus rien à l’extérieur… La partie abritée du bateau était alors bondée car les passagers faisant la bronzette sur le toit redescendaient bien vite ! Cela avait déjà été comique de les voir à l’arr

 

 

 

 

Cambodge-2008-Siem-Reap-a-Battambang--13-.jpg

Tout le monde n'a pas une belle maison bleue sur pilotis.

 

ivée, se précipitant vers les escaliers menant sur le toit, puis balançant vaillamment leurs pieds baskettés au-dessus de la tête des personnes assises sur les sièges.

                                 Un départ de Siem Reap à 7h30 en mini bus (où nous avons rencontré un Français s’occupant d’une association pour l’aide aux

pêcheurs du lac Tonle Sap), un peu d’attente à l’embarcadère de Chong Kneas avec ses nombreux marchands de bananes et petites choses à grignoter, un merveilleux parcours fluvial, un arrêt repas de 20 mn,.. 7 heures s’étaient écoulées quand nous sommes arrivés à Battanmbang, fatigués mais ravis par ce curieux parcours qui nous a fait traverser autant la vie quotidienne cambodgienne que les paysages. Traverser, seulement.

 

 

Cambodge-2008-Siem-Reap-a-Battambang--0-.jpg

 

 

 

Quelques photos sur l'album d'Overblog :

 

http://barulage.over-blog.com/photo-1202625-Cambodge-2008-Siem-Reap-a-Battambang--0-_jpg.html

Commenter cet article