Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Barulage et promenage

INDE : arrivée à Bénarès

29 Avril 2007, 14:38pm

Publié par Barulaïre

             C’est le premier séjour à Bénarès qui a été le plus particulier.
             Le plus marquant.
            Quelqu’un à Delhi nous avait indiqué un pharmacien qui nous trouverait un logement. Ce fut le cas.
            Deux pièces + cuisine dans une vieille bâtisse au bord du Gange. Mais il yBENARES avait des barreaux aux fenêtres qui nous intriguaient. Ce ne fut que quelques jours plus tard que nous avons compris leur utilité : les singes. Ils se baladaient de partout ! Par les toits, les bords de fenêtres, les balcons ! D’accord il y a Hanuman, le dieu-singe mais à Bénarès les singes sont dieux (comme les vaches et les autres animaux ! Enfin, ils sont libres).
            Notre première soirée « à la maison » a été particulière : nous entendions de la musique, des chants, pas toujours les mêmes interprètes mais quasiment toujours le même air et les mêmes paroles « haré Râma, haré Krishna, Krishna, Krishna, haré, haré ». Ca a duré tout le temps. Nous nous sommes endormis avec. Nous nous sommes réveillés avec. Et toute la journée. Et les jours suivants. Nous avons ensuite appris qu’il y avait à ce moment-là une fête pour Krishna et que pendant 103 jours ces chants ne cessaient pas, répétition continuele d’un mantra. Le temple n’était pas loin de notre logement et en plus il y avait des hauts-parleurs… 24h sur 24, des gens chantaient des louanges à Krishna, le même chant. D’excellents chanteurs, musiciens mais aussi des enfants, de simples dévots je suppose dont la foi allait au-delà de leur talent de musiciens ou chanteurs. C’était impressionnant.
eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

BENARES


             Quand nous sommes retournés à Bénarès, à d’autres périodes, ce chant nous a manqué.
             A Delhi, on nous avait également parlé de Tchaï Baba, un homme qui tenait une tea-shop à Asi Ghât. Nous sommes allés le voir. Et nous avons passé beaucoup de temps avec lui (c’est aussi avec lui qu’au second voyage nous étions allés au Népal). C’était un homme très aimable, intéressant et drôle. Tout une population hétéroclite se retrouvait chez lui : des étrangers de tous pays, des musiciens, de simples voyageurs, des étudiants. Pas trop la faune car elle ne se plaisait pas là et n’y était pas la bien venue.
            Bénarès est une ville particulière. Je ne sais pas pourquoi mais peut-être y sent-on les siècles passés, la foi et les superstitions, la présence des religieux et celle des saddhus. Tous ces pèlerins, tous ces gens qui pensent qu’un bain dans le Gange les purifie… qu'y être incinéré et avoir ses cendres jetées dans le Gange les libèren du cycle des réincarnations... Tous ces siècles de mysticisme.
             On dirait toujours qu’il va y avoir la révolution. Pas des émeutes car la ville ne semble pas violancte mais comme si quelque chose d’énorme allait se produire. Cela donne un sentiment étrange.
             Est-ce les rues étroites ? Les animaux en liberté ? La foule toujours en mouvement et les ruelles presque désertes ? La multitude des temples ? Le Gange et le pouvoir que lui prêtent les Indous ? Les crématoires ?
            Qu’importe ! Chacun croit ce qu’il veut ou ne croit rien. Ce qui compte, c’est de sentir la magie de cette ville hors du temps tant elle est ancienne et absorbe la modernité.

BENARES

gggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggg
 
BENARES 
 
 
 
ffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff
fffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff
fffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff fffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff  
 
 
 
dddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddd 
wpe1.jpg (5424 octets)
Ralph Stehli, professeu d'histoire des religions à Strasbour :
http://stehly.chez-alice.fr/krishna.htm
 
ggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggg
fffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff 
 
 Insécula, guide intégral du voyageur : Bénarès, les ghâts, l'architecture :
 http://www.insecula.com/salle/MS04047.html

Commenter cet article

Xavier Armange 08/12/2008 18:26


Le livre dont on parle : "Bénarès, au-delà de l'éternité" par Xavier Armange - Textes et photos.


Bonjour,

Vous vous intéressez à l'Inde. Je viens de publier un livre exceptionnel sur Bénarès (Inde) aux Editions D'Orbestier, avec un panorama géant de la rive gauche de la ville sacrée. Découvrez-le en cliquant sur le lien ci-dessous. Unique !
Ce panorama géant est présenté dans le livre en hors-texte, dépliant 7 volets, mesurant deux fois 1,60 m. Ce sont deux extraits de la plus longue photo du monde montrant en un seul tenant, sans raccord, les 5 km de ghats (escaliers) de Bénarès où les Indiens prient, se lavent, lavent leur linge et où beaucoup sont incinérés sur des bûchers de crémation. Etonnant !

Xavier Armange

Merci de transmette ce message aux amateurs de l'Inde, aux voyageurs et à ceux qui s'intéressent aux religions, à la culture et à l'architecture

Bénarès, au-delà de l'éternité. Le livre, cliquez-ici :
http://xavierarmange.wordpress.com/

La plus longue photo du monde - les ghats de Bénarès, cliquez-ici:
http://pluslonguephotodumonde2.wordpress.com/2008/12/05/les-ghats-du-gange-a-benares…-plus-de-5-km-photographies-en-barque-dun-seul-tenant-sans-raccord-extraits/

Barulaïre 09/12/2008 12:02


Bonne idée ce long diaporama... Le livre semble très intéressant illistré de très belles photos...
En effet, Benares est une ville particulière ! On n'en revient pas comme on y arrivé.


zaza 04/05/2007 19:25

Bonjour,
 
merci pour ce merveilleux voyage dans la ville sacrée de Benarès... Là d'où je viens, l'ile Maurice, les immigrants indiens, quand ils sont arrivés au 19ème siècle, ont donné le même nom à un petit village, histoire d'amener avec eux un peu du mysticisme de ce lieu saint...
J'aimerai un jour pouvoir visiter l'Inde mais en attendant je voyage à travers votre blog!
Cordialement
 
Zaza

Barulaïre 05/05/2007 00:46

Merci de promener ici ! Je ne connais pas la Réunion mais mon frère qui est allé m'en a dit tant de bien ! Tant pour les gens qu pour les paysages et... la cuisine !Je suis allée relire Ronsart avec plaisir car si l'on a tous en tête les premiers vers, on ne connais souvent plus tout le poème. Merci de nous rappeler ce si beau texte, je trouve que c'en est bien le moment !Quant aux Fatals Picards........ j'adore !