Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Barulage et promenage

CAMBODGE : Phnom Penh, le lac Boeung Kak

10 Octobre 2008, 09:26am

Publié par Barulaïre

                      Le lac Boeung Kak n’est pas très loin du Rega Guesthouse où nous logions. Plusieurs fois, nos promenades pédestres nous conduisaient à proximité, en passant devant la gare ferroviaire désaffectée, vers le quartier des petites agences vendant les billets de bus, vers la mosquée, le restaurant le Pho de Paris
                        Mais pour en faire le tour, nous avons demandé à un conducteur de tuk tuk (qui n’était pas très chaud pour cette balade). Il nous a conduit tout d’abord où nous avions l’habitude d’aller mais, pour voir le lac, il faut entrer dans les guesthouses… Les abords du lac ne sont pas accessibles, pas aménagés pour les promenades (et c’est bien dommage !).


 

 

                     Depuis la terrasse du bar d’une guesthouse, la vue sur le lac est superbe ! C’était en fin d’après-midi et ce jour-là, le ciel passait du bleu au gris en alternant de gros nuages sombres et un voile bleu clair ; le soleil trouble brouillait les pistes bleues et grises… Le lac est assez grand (90 hectares) mais nous ne l’avons pas vu très animé. Pourtant, il fait vivre de nombreuses familles qui récoltent les liserons d’eau, pratiquent la pêche. Il ne ressemble pas vraiment à un lac mais plutôt à une immense mare (sans canards !). C’est étonnant de voir un si bel endroit ceinturé, fermé. Un sentiment étrange d’émerveillement et de mal être.
                        Nous sommes repartis avec le tuk tuk, cahotant allègrement dans une ruelle en montagne russe, pleine de trous et de cailloux (on voit bien que la ville ne fait aucun effort pour entretenir ces quartiers habités majoritairement par des familles pauvres !). Devant les petites maisons de bois, collées aléatoirement les unes aux autres, des enfants font bonjour ; même ici où les familles sont en difficulté, les sourires sont beaux… Parfois, une trouée inattendue entre deux maisons laisse apercevoir le lac, le lac avec ses eaux sans transparence, ses liserons et ses poissons (dont on peut se demander comment ils arrivent à vivre là-dedans !). Plus loin, la rue est plus large et mieux entretenue, goudronnée. On arrive à un restaurant à la longue terrasse sur pilotis.
                   Ce lac paradoxal, enchanteur et troublant, est pourtant menacé. Par la pollution certes mais surtout par les promoteurs. D’ici quelques temps, il ne devrait rester que quelques hectares proprets sur les 90 actuels… troubles mais vivants. Adieu minuscules guesthouses bon marché, bonjour les hôtels étoilés, les centres commerciaux et les buildings. Le lac est vendu aux promoteurs ! Les familles (officiellement 700 mais 4 200 soit environ 20 000  personnes selon le Haut Commissariat aux Nations Unies pour les Droits de l'homme) seront expulsées. Leurs maisons sont plus que modestes mais cet emplacement permet aux habitants de vivre. Le problème invoqué est la non possession d'acte de propriété... Faux problème car les officiels savent bien que les actes de propriété avaient été abolis par les kmers rouges en 1975 et rétablis par la royauté en 1999. La plupart des personnes, surtout modestes, n'étaient pas informées de tout cela et n'ont fait aucune démarche officielle. Elles vont donc se retrouver à vivre loin de toute possibilité d'activité, bidons-villes stériles...
                      L'ensablement du lac a commencé en septembre 2008.
                     La dizaine d'hôtels de luxe, les centre commerciaux et bulding, donneront une belle image moderne de Phnom Penh mais la misère ne sera pas moindre !


Des liens :

RUE 59 :  

http://www.rue89.com/2008/09/18/les-jours-du-plus-grand-lac-de-phnom-penh-sont-comptes

K7 :
http://ka-set.info/actualites/pouvoirs/cambodge-boeung-kak-lac-phnom-penh-expulsion-

conflit-foncier-090319.html

CAMBODGE INFO :
http://cambodge-info.blogspot.com/2008/01/le-boeung-kak-va-disparatre.htm l


 

 

Commenter cet article

Emmanuelleg 15/06/2009 14:10

Belles images qui nous emmènent loin. J'ai un ami au Vietnam. Merci pour votre comm sur le blog. En effet, il semble y avoir des problèmes à l'envoi pour mon blog.

Barulaïre 16/06/2009 10:09


Oui, de temps en temps les com. beuguent mais il vaut mieux dans ce sens que quand on ne peut plus en poser...
A bientôt !