Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Barulage et promenage

VIET NAM : les tunnels de Cu Chi

11 Avril 2006, 16:11pm

Publié par Barulaïre

                   Quand nous sommes allés à Tay Ninh visiter le temple de Cao Dai, c’était un matin ; l’après-midi, nous nous sommes rendus à Cu Chi (à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de HCMV). Cu Chi a été un haut lieu de la résistance vietnamienne, tant pendant la guerre d’indépendance contre les Français que pendant la guerre contre Les tunnels de Cu Chiles Américains.
                 On est dans une forêt d’hévéas. C’est absolument impressionnant de voir comment des personnes ont vécu pendant des mois dans des espaces si étroits, si sombres, chauds et humide. C’est le sud du Viet Nam et, même pour quelqu’un né dans le pays, la chaleur et l’humidité sont pénibles. Des tunnels le plus étroits possibles (moins d’1m50 de haut et moins d’1m de large, je crois) ont été creusés, environs 40 kms (comme une taupinière), des QG, des infirmeries, cuisines (avec système d’évacuation de la fumée), lieux de vie (ou de survie ?) y ont été aménagés sous terre. Cet ensemble ne servait pas qu’aux combattants mais aussi aux civils qui venaient s’y abriter lors des bombardements.
              
Tout cet ensemble est quasiment invisible quand on y circule, alors il doit être totalementLes tunnels de Cu Chi invisible depuis des avions, même volant à basse altitude. De petites ouvertures sont pratiquées dans le sol pour l’accès aux tunnels et recouvertes de feuilles, de terre (Quelques tunnels ont été élargis pour mettre le passage des visiteurs –moins minces que les Vietnamiens) des lieux faits à l’identique reconstruits pour la visite. 
              
Mais c’est cette invulnérabilité même qui a valu à Cu Chi d’être bombardé à outrance, arrosé de défoliant, mitraillé à volonté, villages massacrés… Pourtant, cet acharnement des Américains aura été vain (même s’il a fait souffrir tant de personnes, Vietnamiens et Américains GI qui étaient des appelés). Il faut savoir aussi que les séquelles dues à « l’agent orange » sont encore importantes, tant pour lLes tunnels de Cu Chie sol que pour les personnes.
              
On ne peut être qu’admiratifs devant ces gens qui ont su opposer et tenir une telle résistance et dans de telles conditions ! Dommage qu’autant de capacité ait été utilisée à la guerre, qu’aurait-elle pu faire en temps de paix ? Peut-être ce qu’elle fait actuellement où le pays se développe tant ! J’ai déjà fait ce type de remarque dans d’autres articles, le Viet Nam est un chantier gigantesque (depuis 2003, quand nous étions dans le sud, le plus grand tunnel d’Asie a été construit entre Nha Trang et Da Nang. (vers le col des Nuages) ; des routes ont été aménagées, des usines construites, l’hôtellerie se développe (mais maintenant d’une façon moins anarchique qu’il y a quelques années et de très bonne qualité).
                
Quand on visite Cu Chi, une présentation simple et complète, accompagnée de films, est faite aux visiteurs, ce qui permet d’avoir beaucoup d’informations (mais je n’ai pas tout retenu !).
               
Soyons humbles quand nous visitons de tels lieux : des gens y ont souffert et n’oublions pas notre chance de ne pas avoir connu de guerre ! (en espérant que la paix soit durable).

 

 Deux liens intéressants :

http://www2.ac-lyon.fr/etab/colleges/col-69/jzay/cuchi.html
          et :
          http://evietnamtours.com/home/index.php?mod=abtraction&id=8&lang=fr

Commenter cet article