Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Barulage et promenage

CAMBODGE : Kratie, les dauphins à bosse (dauphins d'Irrawaddi)

24 Avril 2009, 07:13am

Publié par Barulaïre

                        Ah les dauphins  à bosse ! Évidemment qu’il faut aller les voir ! De toutes façons, c’est une si belle promenade au milieu de Me Kong !

 
(Je n'ai pas réussi de photo, celle-ci vient d'ici.

                        Et nous avons eu la chance d’en voir un certain nombre. La barque stationnait au milieu du fleuve, dans une zone  d'îlots boisés, nous regardions et écoutions. Un grand flouf et un puis deux dauphins qui sautent au-dessus de l’eau… sautent et replongent tout aussi vite (d’où la difficulté de prendre des photos, il aurait fallu filmer  mais voilà, pas de caméra…). C’est toujours émouvant de voir ces animaux curieux s’ébattre ainsi ; les reflets gris argentés de leur peau se mèlent au bleu presque blanc de soleil de l’eau. Des arbustes et des herbes émergent en de nombreux endroits. La barque se déplace silencieusement. Il n’y a pas de circulation par ici, les animaux doivent être tranquilles.

                       Souhaitons que les dauphins à bosse du Me Kong, actuellement peu nombreux, arrivent à repeupler ses eaux changeantes. La défection actuelle du transport fluvial au profit de transport routier (ne parlons du ferroviaire puisque l’état ne fait rien en ce sens) favorisera peut-être les naissances…

                       Le dauphin à bosse (souza chinensis et souza plumbea) peut mesurer jusqu’à 2,80 mètres de long pour 200 à 280 Kg. Il vit essentiellement dans les océans Indien et Pacifique (le plumbea aux abord de l’Afrique et chinesis de l’Asie). Leur particularité est la bosse dorsale située à la base avant de leur aileron, cette masse graisseuse apparaît au fur et à mesure du vieillissement du dauphin.

                       Les dauphins à bosse du Me Kong sont des souza chinesis, appelés aussi dauphins de l’Irrawaddy (rivière de la Birmanie qui abrite également quelques spécimens, d'autres vivent aussi au Laos). Ces dauphins, comme tant d’autres, ont souffert de la chasse qui leur était (et peut-être encore) faite pour leur huile mais il y a eu aussi la pêche à… la dynamite et enfin, la pollution. Il est évident qu’avec tout ça, ces dauphins puissent être en voix d’extinction.

                        Depuis plus d’un an, les visites sur leurs lieux de villégiature sont restreintes et règlementées ; le prix de la promenade, fixé par l’organisme chargé de leur sauvegarde, la finance en partie. Je ne sais si cette visite est limitée en durée mais nous sommes restés au large pendant près de deux heures, moteur éteint, le marin de la barque la déplaçant à la pagaie…

                        Cette superbe promenade a été un peu gâchée par trois autres passagers bruyants et peu respectueux de l’environnement !

 

http://www.sosgrandbleu.asso.fr/jour/actualites/thailande/dauphin_bosse1.htm

 

http://www.lightmediation.net/blog/podcast/2007/september/river_dolphins.pdf

 

http://74.125.77.132/search?q=cache:2hbutFrRT10J:www.cheminsdumonde.net/site/etape_index.php%3Fid_etape%3D100+dauphin+a+bosse+mekong&cd=3&hl=fr&ct=clnk&gl=fr&lr=lang_fr


 http://www.wildlifeextra.com/go/news/mekong-dolphins879.html#cr 


http://www.lepetitjournal.com/content/view/34011/1841/

Commenter cet article