Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Barulage et promenage

CAMBODGE : Kratie

22 Avril 2009, 07:09am

Publié par Barulaïre

                       Quand je pense à Kratie, le qualificatif qui me vient tout d’abord à l’esprit est « charmante ». Mais on ne dit pas d’une ville qu'elle est charmante. Pourtant Kratie l’est, comme une personne qui semble souriante même quand elle ne sourit pas… Je ne sais pas à quoi tient cet attrait ; parce que c’est une ville qui ressemble à un village ? parce que sa promenade principale longe le Me Kong sous de grands arbres fleuris ? parce qu’il y a si peu de véhicules ? parce que les gens y sont calmes et aimables ? Un peu tout cela sûrement…
                      J’avais souhaité séjourner à Kratie après avoir lu un article de Jacques B qui l’a beaucoup aimée aussi. Il a raison, c’est bien la ville où se reposer, se ressourcer (retrouver sa source si loin de ses propres origines… et pourtant, c’est bien cela).
                      Nous y sommes arrivés depuis Kampong Cham après quelques heures de bus, en début d’après-midi. Arrêt devant un petit bar, le Sun Set Bar and Inn (que nous n'avons pas alors remarqué) ; quelques personnes sont là pour tenter de conduire les voyageurs hésitants vers l’hôtel pour lequel elles travaillent. Pour nous, ce sera juste un peu plus haut, au bord du Me Kong, Heng Heng II Hotel. L’homme qui nous y conduit est aimable et nous laisse la carte de son frère, chauffeur de taxi (nous constaterons qu’il n’y a pas de tuk tuk à Kratie, quel dommage !).
                       Comptant environ 100 000 habitants, Kratie est la capitale de la province du même nom, entourée d’une campagne luxuriante : fruits, légumes, céréales, élevage. (il y a moins d'un siècle, il n'y avait ici que quelques maisons, le village se situait sur l'autre rive du Me Kong). Le Me Kong n’a plus un rôle aussi important qu’autrefois pour la circulation des personnes mais il est encore conséquent pour le transport des marchandises. Le sable de son fond est récupéré dans des barques que transportent en suite des camions, il servira à la construction  Elle comporte un hôpital et des centres de soins. Ici aussi de nombreuses O. N. G. sont présentes, essentiellement pour ce qui concerne la santé et la scolarisation des enfants de familles pauvres mais aussi pour les personnes atteintes du Sida (on n'en parle peu mais la maladie est bien présente dans le pays).
                    Kratie est également riche en ronds-points aux grandes et curieuses sculptures (ou moulage ?). Représentations patriotiques, religieuses, mythologiques… elles sont omniprésentes dans tout le Cambodge et peuvent nous paraître presque surréalistes.
                   Pendant notre séjour, nous avons évidemment encore et toujours parcouru le marché à maintes reprises… Comment se lasser de tous ces fruits et légumes si variés dont encore quelques uns que nous ne connaissons pas, des couleurs chatoyantes et dorées des tissus, des soupes mangées au bord de tables trop petites, au milieu des vêtements ou de la quincaillerie, des odeurs d’épices, viandes, fleurs ? Le marché de Kratie n’est pas très étendu  mais tout aussi dense que ceux des villes plus importantes, à la population plus nombreuse.               
                      
Mais c’est aussi à Kratie que nous nous sommes retrouvés devant une expression simple et crue de la grande pauvreté d’une bonne partie de la population. Nous prenions un repas dans un petit restaurant à proximité du marché ; je suis dos à la rue et à la place mais je vois que quelque chose retient le regard d’Etienne ; il me dit qu’un petit enfant est en train de ramasser des morceaux de plastique. Je pense qu’il exagère en disant « petit enfant » mais quand je regarde à mon tour, je constate qu’un petit garçon de 5 ou 6 ans tient un grand sac et y met tout ce qu’il trouve en plastique. Il ne mendie pas, il travaille… Il fait chaud et l’air est poussiéreux, la cuisine excellente, des chats rôdent sous les tables pour récupérer les restes dans des corbeilles et ce petit garçon trie des déchets dans sa longue chemise humide et poussiéreuse….
                        Bien sur, nous avons vu aussi des enfants jouant au ballon, bavardant sur la promenade au bord du Me Kong. Mais les images douloureuses sont persistantes !
                       Kratie, c’est aussi les dauphins à bosse, crazy caw village, toujours la campagne  la tranquillité.
                      Nous avons eu le plaisir de bavarder longuement avec le patron parlant très bien français d’une guesthouse à une courte distance de notre hôtel (le Sun Set Bar and INN). Il a été professeur de français et maintenant tient ce petit hôtel avec sa femme, son fils en gère un autre à Phnom Penh (au bord du lac Boeung Kak). Avec lui, nous avons eu un aperçu des inconvénients subis par les habitants des pays pauvres : les industriels venant de l’extérieur (ici, ce sont souvent des Japonais ou des Coréens) exigent la fabrication d’objets à des coûts si bas qu’il est impossible de les obtenir, même ici, sans sous-payer les ouvriers… sous-payer selon le niveau de vie cambodgien ! Cercle vicieux et pernicieux… Au Cambodge,, le besoin d’aide pour la scolarisation des enfants pauvres est nécessaire (d’où la présence de bon nombre d’O. N. G. cambodgiennes et étrangères avec le risque qu’elles peuvent représenter selon leurs intentions profondes, leurs idéaux plus ou moins avoués parfois…)
                   Kratie vaut largement un séjour de plusieurs jours pour visiter les environs, savourer la ville, prendre le petit déjeuner au Sun Set and INN…


                                                                     Si le diaporama n'apparait pas, cliquez ici.
 

Commenter cet article

carambaole 22/04/2009 10:16


Bonjour,un passage en amitié .
Le temps de prendre le temps
est souvent en équilibre instable
entre réalité et virtualitéhello ,certes ton blog est sobre,pas de template tape à l'oeil ,mais quelle qualité de photos ,de renseignements ,pour moi et sans te faire de la pommade,tu est de très loin le meilleur et je vote bien sur

Barulaïre 22/04/2009 11:12


Cordiaux Merci ! Merci ! Merci !
Merci pour le compliment, les votes et la viste !
A plus !