Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Barulage et promenage

CAMBODGE : Phnom Penh le Marché Central, Psar Thom Thmey

12 Octobre 2008, 07:13am

Publié par Barulaïre

                         Psar : marché, thom : grand, tmey : nouveau…

                        Une imposante construction novatrice dans le Cambodge colonial, par les matériaux utilisés (béton), la hauteur (plus de 30 m parmi des bâtiments de 2 ou 3 étages). Le marché d’alors devait plus ressembler à un grand magasin qu’à un marché couvert. Ses abords étaient parés de pelouses, arbustes taillés, fleurs, là où sont maintenant de nombreux marchands aux petits étals hétéroclites.


  

            

                        Nous sommes venus souvent ici. S’il est déplaisant d’être abordés par des marchands à la sauvette trop insistants, passé ce cap, le marché est un vrai plaisir. On trouve tout ici et, même si nous n’avions pas grand-chose à y acheter, nous avons adoré tout regarder ! Je crois qu’il ne manque que les meubles ; on trouve ici aussi bien les casseroles que les plantes vertes et les fleurs, les tissus que les montres, les chaussures, la nourriture (fraîche, séchée, en conserve, à emporter, à consommer sur place,, les livres, les sacs et bagages, le maquillage, les cd, la pharmacie… Une vraie caverne d’Ali Baba. Mais ceci est le propre des grands marchés. La particularité de celui-ci est qu’on peut faire le tour sans s’en rendre compte, même par l’extérieur on passe d’un bras du bâtiment à un autre sans le voir vraiment tant il y a de marchands extérieurs mais tous ont des bâches au-dessus de leurs étals, on ne sait plus parfois si l’on est dehors ou dedans…

                        Pour acheter, il faut bien sûr marchander mais tout cela se passe aimablement. Est-ce trop cher ou pas ? Est-ce qu’on paye le bon prix ou pas ? Je crois que ce genre de question est un peu inapproprié ici. Les prix varient plus moins à la tête du client. Les riches Cambodgiens payent plus cher que les pauvres, moins cher que nous souvent. Il faut être attentif aux prix et entendre ce qui se pratique autour de soi ; avec ça, on voit… et c’est au jugé de chacun…

                        Il faut manger à ces petits étals qui proposent des soupes ou des desserts, ce sont de vrais régals ! Je regrette de voir là très peu d’étrangers. La nourriture vendue ici  est sûrement la meilleure (et c’est généralement le cas dans tous les marchés de tous les pays !).

                        La circulation aux alentours est un peu encombrée (surtout après 17h) mais comme nous nous déplacions le plus souvent à pieds, ce n’était pas un problème (quand les embouteillages sont pour les autres, ils deviennent amusants…). Tout une partie de l’autre côté de la place du marché est également dédiée aux marchands, tant ceux qui ont des commerces au rez-de-chaussée des bâtiments que ceux qui s’installent à leurs abords. Un marché à ciel ouvert prospère là aussi. 
                       Un grand marché couvert de style art déco. Passée l’entrée principale, après avoir traversé une haie de mendiants et de marchands de cartes postales, on est directement au cœur du bâtiment, sous un grand dôme à fenêtres multiples ; une horloge trône au centre, donnant l’heure sur ses quatre faces ; quatre longues galeries, ajourées comme le dôme, partent aux quatre points cardinaux, chacune son type de commerces : habillement, tissus, droguerie, poisson ; sous le dôme, les bijoutiers.


Photo : Cambodge-2008-Phnom-Penh--0025-.jpg
 L'album photos :
 http://barulage.over-blog.com/photo-1202625-Cambodge-2008-Phnom-Penh--0020-_jpg.html


LE PETIT JOURNAL accord entre Paris et Phnom Phen à propos de la rénovation du marché et de ses abords :
http://www.lepetitjournal.com/content/view/25729/1841/

TrekEarth
Ici une superbe photo des toits du marché :
http://www.trekearth.com/gallery/Asia/Cambodia/photo564079.htm




 http://fr.structurae.de/structures/data/index.cfm?id=s0035396

Commenter cet article