Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Barulage et promenage

CAMBODGE : Angkor, Angkor Vat

11 Décembre 2008, 07:35am

Publié par Barulaïre

                         C’est par là que la visite a commencé…

                         Le cœur bat un peu plus fort.

                        Le guide parle des douves, de la latérite, des rois, des dieux et nous regardons les douves, les roches et les lions de pierre sans queue parce qu’elles étaient en métal et qu’on les a volées pour les fondre et en tirer des objets bien prosaïques… Où sont les dieux ?
                        Quand est-ce qu’on entre dans le temple ?






                        
Il y a aussi les arbres particuliers : bois de fer, résine,

                         On n’entrera pas par la grande porte, par l’allée qu’on imagine menant à un lac aux nénuphars dans lequel se reflète le temple aux cinq tours…  On ira après.

                        J’étais un peu décontenancée. Ce n’était pas ce que j’avais imaginé. C’était tellement plus vaste ! Et quelle profusion ! Des tours bombées, sculptées, en travaux, en ruine, sur des monticules, avec grands escaliers ou juste quelques marches ; tant de bas reliefs ! des murs entiers, la vie des dieux et des hommes ; la végétation qui semble vouloir toujours reconquérir la pierre ; l’eau : douves, mares, petits lacs et un peu de pluie…  et les danseuses célestes, apsaras si belles !

                        Nous suivons le guide dont les propos sont très intéressants (mais que j’ai largement oubliés ! quel dommage ! heureusement qu’il y a les photos et les livres !). Il nous raconte l’histoire des temples et autres bâtisses, les mythes et scènes de la vie quotidienne représentés sur les bas-reliefs ; il parle souvent avec une pointe d’humour ou d’espièglerie. Savez-vous qu’il faut regarder le ventre des apsaras ? Certaines l’ont bien lisse, d’autres portent un ou plusieurs petits traits vers le nombril : ce sont des vergetures dues aux accouchements…. Pourquoi pas…

                        L’indouisme et le bouddhisme se côtoient fréquemment ici, tantôt l’un victorieux de l’autre, tantôt unis (selon les rois du moment). Il n’est pas rare, au croisement de certaines galeries, de trouver des lingas et des bouddhas au croisement d’autres. Bon nombre de ces représentations reçoivent des offrandes, sont couvertes de tissus chatoyants. Les dieux sont omniprésents, comme vivants.

                       Si Angkor Vat nous paraît si beau, il ne serait rien à côté de ce que sont les demeures des dieux. Une légende raconte qu’Indra aurait invité Preah Ket Melea, un humain, et lui aurait alors offert ce qui allait devenir le Cambodge. De retour sur terre, impressionné par la beauté de ce qu’il avait vu des palais célestes, Preah Ket Melea n’a pu que tenter de s’inspirer des étables… pour faire bâtir Ankgor Vat… Il fut aidé dans ce travail par l’architecte des dieux Preah Pisnukar qui modela l’ensemble en terre puis usa de magie pour le transformer en bâtisses de pierres sculptées et colorées.






Cambodge-Angkor
 D'autres photos ici :
 
http://barulage.over-blog.com/photo-1260538-Cambodge-2008-ANGKOR-Angkor-Vat-001_jpg.html


Angkorvat
  Un site simple et clair :
 http://www.angkorvat.org/angkor.html                           



l



 Angkor Vat, gistoire et légende :
 
http://www.insecula.com/musee/M0166.html
 La découverte d'Angkor par Henri Mouhot :
 
http://www.insecula.com/article/F0010784.html      







ANGKOR, La sité perdue des rois khmers :
Plans et photos : http://angkor.wat.online.fr/

MAMMPEMONDE, Hélène LEGENDRE DE KONINCK  : une étude particulièrement intéressante sur le bas-relief représentant le Grand barattage de l'océan :
http://www.mgm.fr/PUB/Mappemonde/M492/ANGKORVAT.pdf

Commenter cet article