Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

        Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage.... mais plusieurs voyages, c'est bien aussi ! et les balades, les visites, les promenades. 
         Nous en faisons, loin ou près de chez nous.
         Puis il y a les photos, dans des albums ou dans un blog, il n'y a que le support qui change, c'est le même amour des images, l'envie de conserver et de partager ce que nous avons vu de beau, ce qui nous a émus ou amusés.
         Je souhaite en profiter avec vous, visiteurs de passage ou fidèles !

PS : "baruler" est un mot provencçal signifiant : promener qui peut avoir un sens péjoratif. Mais il est plutôt employé familièrement et amicalerment.

PS 2 : vos commentaires, tant sur le fond que sur la forme, sont les bien venus (Voir en-dessous de chaque article).
 Merci. 

 
Diaporamas et Albums Photos

 

Plusieurs séjours en Iran et une saison d'hiver dans l'hôtellerie sur l'île de Kish       Un voyage effectué en 2003 ; ici une photo d'une cascade aux environs de Da Lat.        

IRAN et
île de KISH

VIET NAM,
sud et centre

  Plusieurs séjours en Turquie par la route du centre. 

   

TURQUIE

MAROC

Deux passages et séjours en Afghanistan en novembre 1973 et mars 1976. Le pays le plus élégant, le plus grandiose !

 

AFGHANISTAN

Bretagne

 

epiphyllum-oxypetalum-29-03-juillet-2005-22h36

PAKISTAN

Epiphylum oxypetallum

C'était le but des 2 voyages... et ce fut superbe !

 Des pauses sur la route nous ont fait découvrir quelques lieux du Limousin et nous ont donné envie d'y retourner pour en voir plus !     

INDE,
d'Amritsar à Bodhgaya

 LIMOUSIN

 2ième partie des 2 séjours en Inde.  

  Des amis à Thèvezay et l'occasion de visiter souvent cette belle région    

INDE, l'Orisa, Calcutta, Bombay, des paysages.

POITOU CHARENTE

 Une dizaine de jours seulement en 1976 mais de quoi être émerveillé et garder en mémoire de merveilleuses images (heureusement, car les photos, elles, s'altèrent...).        

   Passages en Normandie et tout d'abord, le Mont-Saint-Michel.    

Népal

 NORMANDIE

 

VOTE WEBORAMA

Partir

Pour celles et ceux qui aiment le Cambodge,
s'informer, en parler

 

DiscoveoUn nouveau site communautaire

pour celles et ceux qui aiment voyer,

cherchent des informations

et font partager leurs voyages




 
Le blog de Cityzeum

-----------------

Nouveautés à LACHAU
Le marché du samedi Bibliothèque lachauLa bibliothèque

 :
  Des lieux à visiter en panoramique
1001merveilles.org 
L'humanitaire intelligent
image 

Le don indispensable
Association pour le Don d'Organe et de Tissus humains

Solidarité
Fichier:Logo Téléthon France.svg
Où sont les blogueurs ?

Artisanat équitable
 


FRANCE 24 /


Taux de change
xe.com

Hébergeur photos

  


 Pays visités



outils webmaster
compteur gratuit

16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 08:52

              Pour ce voyage au Cambodge, contrairement à ceux pour le Viet Nam, nous n’avons pas eu de vols directs.

              Aussi, le 2 août tôt le matin, un ami est venu nous chercher à la maison et nous a déposés à l’aéroport de Genève-Clointrain. Petit café avec lui pour bien se réveiller et nous sommes partis vers notre file et notre attente ; lui rejoindre sa famille pour une semaine de travail avant leurs propres vacances.

              Je ne comprendrai jamais pourquoi on demande aux passagers d’arriver à l’avance : puisque quasiment tout le monde est en avance, tout le monde attend… Cherchez l’erreur ! Mais bon…

             C’est avec la Lufthansa que nous rejoignons Frankfort. Il y a du monde mais l’embarquement est fluide. Ce n’est pas un gros avion (un Boeing 707). Nous avons le plaisir de découvrir le petit déjeuner allemand : sandwich charcuterie, pain noir compact et humide, saucisse presque sèche dans deux sachets, barre céréale, gâteau, jus de fruit.. ouf ! un café ! Le ciel est superbe ! les alpes toujours aussi belles.

              Arrivée à Frankfort où changer d’avion s’avère simple : accueil et renseignement efficaces dans l'aéroport.

              Attente. Toujours attendre. Les avions vont si vite qu’il faut bien perdre du temps entre deux ! 

             L’embarquement pour Singapour est amusant (enfin…) : les passagers sont appelés par catégories : 1ières, affaires, familles puis les autres par séries de numéros de sièges… c’est un homme qui annonce et tient un panneau en hauteur. Cela pourrait faire penser à un dessin animé !

             Et c’est le long vol avec Singapour Airlines. Jolies tenues pour les hôtesses, costumes classiques pour les stewards. L’accueil est aimable, les serviettes chaudes puis une boisson suivent le décollage. C’est toujours pour moi un moment magique ! Le top des manèges ! Je prendrais bien l’avion juste pour les décollages et atterrissages ! 11 h de vol à manger, boire et dormir.

              Singapour. Le choc. Un superbe aéroport sobre et élégant, pratique et clair. J’avoue que je l’appréhendais un peu mais il est plus facile de chercher son terminal ici qu’à Roissy ! Pourtant je crois que c’est encore plus grand. La signalétique est très lisible, les déplacements simplifiés par les « travelors » et le « skytrain » (des tapis roulants très stables où l’on eut marcher rapidement sur des centaines de mètres (je n’ose pas dire kilomètres…) et un train aérien rapide et silencieux qui permet d’apercevoir la ville). Cela donne envie d’y faire un séjour…Le terminal pour Phnom Penh est comme un petit salon (en comparaison avec les autres). Quelques personnes attendent, tranquillement assises. Un petit avion est sur le tarmac. C’est celui que nous allons prendre par Silk Air (qui est la compagnie locale asiatique de Singapour Airlines). C’est un petit Airbus A320 qui décolle bizarrement : il monte, se stabilise, redescend légèrement et monte à nouveau… Là aussi petit déjeuner (asiatique et très bon avec son plat de poulet au riz, fruits, café). Beau temps avec un ciel légèrement trouble.

              Phnom Penh !

              Le touffeur nous saisit.

             Quel enchantement de se sentir ainsi enveloppés ! On se croirait revenu dans le ventre de sa mère ! Serait-ce cela la magie de l’Asie ? Nous donne-t-elle l’illusion de retourner à notre devenir initial ? Mais, plus prosaïquement, je n’aurais pas cru être si heureuse de sentir la chaleur humide sur ma peau.

              En route pour l’hôtel réservé depuis la France (le Sari Rega Guest House dont je vous parlerai plus loin). Il manque une valise que nous récupèrerons en fait le lendemain matin.

              Plusieurs tuc tuc devant la porte mais nous aimons marcher.

Partager cet article

Repost 0
Published by Barulaïre - dans Cambodge
commenter cet article

commentaires