Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Barulage et promenage

LAGRAND (Hautes-Alpes) : le jardin du curé

16 Mai 2008, 10:20am

Publié par Barulaïre

           Le jardin du curé est unLAendroit où les enfants adoraient aller jouer. On y accédait généralement en

 

escaladant un mur qui nous paraissait très haut. Il était en pierres, c’était donc aisé de caler les pieds dans des interstices… Pour compliquer la chose, souvent nous escaladions d’abord le mur qui longeait la route, arrivé sur un étroit sentier, nous étions au pied du mur du jardin du curé. (il nous paraissait très haut et pourtant, quand je suis retournée à Lagrand il y a peu, j’ai eu une surprise : il ne mesure pas plus d’1m80…)

             Ce jardin de curé ne dérogeait pas à la règle : il avait beaucoup de charme, était fleuri et entretenu tout en ayant l’air sauvage. Sur la droite des rosiers rose pâle dont les fleurs aux pétales froissés sentaient merveilleusement bon. Au milieu, un escalier qui menait à un petit chemin pour atteindre la cure et la rue de l’autre côté (c’est comme ça dans les villages bâtis en côte !). Sur la droite, des pervenches et du lierre sur tout le mur.

              Un des jeux consistait à monter les escaliers en courrant de plus en plus vite si possible et de sauter par le mur de lierre et de pervenches… Ca se bousculait pas mal et les chutes étaient amorties par les feuillages.

               Dés le printemps, un autre jeu consistait à s’habiller de pervenches et de lierre. On se recouvrait de lianes ! De la verdure et des fleurs bleutées… pour simuler capes et robes.

               Si nous coupions des pervenches et du lierre pour nous déguiser, nous ne cueillions pas les roses, iris et autres fleurs du jardin. Pour le laisser tel quel sûrement. Pour ne pas nous faire gronder peut-être ?

               Les buis sont nombreux à Lagrand et il en pousse aussi dans le jardin du curé. Avant le catéchisme, il arrivait que nous allions au jardin prendre des boules de buis pour les lancer sur le curé… Pardon abbé Richaud ! Bien sûr, il nous grondait (mais on faisait ça rarement quand même !).

               Je n’ai pas revu le jardin car… je n’ai pas osé escalader le mur !

               La prochaine fois, il faudra que je le fasse...

              Mais le chemin qui y conduit est toujours bien fleuri : iris, lilas.

 

 

   L'album de Lagran
http://barulage.over-blog.com/album-1144349.html

Commenter cet article

Christian Vancau 22/05/2008 18:16

C'est toujours émouvant ces souvenirs d'enfance et tu les racontes bien. Il faut passer les murs mais par rapport aux souvenirs, on risque d'êtr décu ??

Barulaïre 22/05/2008 22:02



C'est vrai qu'il y a le risque de modiier ses bons souvenirs à retourner les voir... Mais quand même, on les regarde avec d'autres yeux, on ne peut pas perdre
son passé !