Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

        Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage.... mais plusieurs voyages, c'est bien aussi ! et les balades, les visites, les promenades. 
         Nous en faisons, loin ou près de chez nous.
         Puis il y a les photos, dans des albums ou dans un blog, il n'y a que le support qui change, c'est le même amour des images, l'envie de conserver et de partager ce que nous avons vu de beau, ce qui nous a émus ou amusés.
         Je souhaite en profiter avec vous, visiteurs de passage ou fidèles !

PS : "baruler" est un mot provencçal signifiant : promener qui peut avoir un sens péjoratif. Mais il est plutôt employé familièrement et amicalerment.

PS 2 : vos commentaires, tant sur le fond que sur la forme, sont les bien venus (Voir en-dessous de chaque article).
 Merci. 

 
Diaporamas et Albums Photos

 

Plusieurs séjours en Iran et une saison d'hiver dans l'hôtellerie sur l'île de Kish       Un voyage effectué en 2003 ; ici une photo d'une cascade aux environs de Da Lat.        

IRAN et
île de KISH

VIET NAM,
sud et centre

  Plusieurs séjours en Turquie par la route du centre. 

   

TURQUIE

MAROC

Deux passages et séjours en Afghanistan en novembre 1973 et mars 1976. Le pays le plus élégant, le plus grandiose !

 

AFGHANISTAN

Bretagne

 

epiphyllum-oxypetalum-29-03-juillet-2005-22h36

PAKISTAN

Epiphylum oxypetallum

C'était le but des 2 voyages... et ce fut superbe !

 Des pauses sur la route nous ont fait découvrir quelques lieux du Limousin et nous ont donné envie d'y retourner pour en voir plus !     

INDE,
d'Amritsar à Bodhgaya

 LIMOUSIN

 2ième partie des 2 séjours en Inde.  

  Des amis à Thèvezay et l'occasion de visiter souvent cette belle région    

INDE, l'Orisa, Calcutta, Bombay, des paysages.

POITOU CHARENTE

 Une dizaine de jours seulement en 1976 mais de quoi être émerveillé et garder en mémoire de merveilleuses images (heureusement, car les photos, elles, s'altèrent...).        

   Passages en Normandie et tout d'abord, le Mont-Saint-Michel.    

Népal

 NORMANDIE

 

VOTE WEBORAMA

Partir

Pour celles et ceux qui aiment le Cambodge,
s'informer, en parler

 

DiscoveoUn nouveau site communautaire

pour celles et ceux qui aiment voyer,

cherchent des informations

et font partager leurs voyages




 
Le blog de Cityzeum

-----------------

Nouveautés à LACHAU
Le marché du samedi Bibliothèque lachauLa bibliothèque

 :
  Des lieux à visiter en panoramique
1001merveilles.org 
L'humanitaire intelligent
image 

Le don indispensable
Association pour le Don d'Organe et de Tissus humains

Solidarité
Fichier:Logo Téléthon France.svg
Où sont les blogueurs ?

Artisanat équitable
 


FRANCE 24 /


Taux de change
xe.com

Hébergeur photos

  


 Pays visités



outils webmaster
compteur gratuit

2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 10:54

                       Le seul nom que je connaisse pour désigner les habitants d'Eourres est « Bacalard ».
                      J'ai entendu dire dans ma famille qu'on les appelait aussi « les mangeurs de morue ». Pourquoi ? je ne sais pas. Il y a bien un plat de morue qui est une recette locale, il se préparait à Eourres, à Lachau et quelques villages des proches alentours. La morue n'est certes pas un produit local mais salée était couramment achetée à la campagne pour sa facilité de conservation. Au cours de l'histoire, il y a aussi eu des invasions qui l'ont peut-être aussi apportée.
                       Bacalard...
                     Il peut y avoir plusieurs sens ; celui de bachelier, titulaire d'un titre universitaire (maintenant scolaire), celui de homme célibataire, jeune homme à marier (ce qui était sûrement le cas de nombreux paysans qui devaient avoir du mal à trouver femme dans ces régions si isolées) et encore plus vraisemblablement celui de  propriétaire de quelques maisons et terres d'un village, même s'il devait le « cens » au seigneur.(« baccalarius » celui qui tenait une « baccalaria »). Il est vrai que, même si les habitants de ces communes montagnardes étaient généralement pauvres, ils vivaient sur leurs propres terres. Même s'il leur arrivait de travailler les uns pour les autres en cas de  nécessité, ils n'étaient généralement pas des salariés qui se plaçaient chez des propriétaires

                     Si vous avez des connaissances ou informations sur ce sujet, cela m'intéresse ; merci de bien vouloir m'en faire part.


Quelques liens :

   http://books.google.fr/booksid=zOjXFEtfCDAC&pg=PA567&lpg=PA567&dq=bacalar&source=web&ots=I
Pbnviyg4t&sig=sKFotPVB9SEliLMyzrkk8X5B8vE&hl=fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Barulaïre - dans LACHAU Drôme
commenter cet article

commentaires

Artecomedia 07/07/2009 21:10

bonsoir,concernant  "bacalard" il n'est pas interdit  de penser au vocable ibérique "bacalao"càd: morue salée

Barulaïre 08/07/2009 08:26


Oui, c'est que disent les usages.