Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Barulage et promenage

Le Maroc en auto-stop (1)

6 Avril 2008, 14:11pm

Publié par Barulaïre

                 Au départ d’Anglet (Pyrénées Atlantiques), en janvier 1971… Presque pas de sous mais l’argent n’était pas un problème car il nous en fallait peu, nos exigences pratiques étaient très modestes ; l’essentiel étant de voyager, de voir des gens, des lieux. D’autres cieux. Pour compléter notre budget, je faisais des dessins et les vendais dans les bars à l’heure de l’apéritif du midi ou du soir. Ca marchait plutôt bien : les gens sont très gentils (contrairement à ce que voudrait nous faire croire la morosité propagée par les médias actuellement). 
                Le charme de l’auto-stop (mis à part sa gratuité) est le fait de rencontrer toutes sortes de gens. On voit là que riches ou pauvres, les automobilistes s’arrêtent pour transporter des inconnus, souvent offrent à boire, parfois à manger. (ceux qui nous filaient sous le nez étaient tout aussi divers sûrement !) Les rencontres sont toujours intéressantes de par leur diversité. Toutes sortes de véhicules aussi : du semi-remorques à la 2cv en passant par la fourgonnette ou la grosse berline. Des gens bavards ou taciturnes. Alors plus d’homme que de femmes mais elles conduisaient moins que maintenant (et il y avait moins de voitures). J’ai adoré faire du stop.


L’Espagne
 :
               Pendant le parcours du départ, il faisait plutôt froid ! Je me souviens tout particulièrement d’une soirée affreuse à Madrid : il y avait tellement de brouillard qu’on ne voyait plus le haut des lampadaires ! Nous ne nous y sommes donc pas arrêtés pour fuir ce lieu si humide, au froid si pénétrant ! Et pour combattre le froid, parfois nous buvions un mauvais rhum… mais les degrés faisaient leur action et pour un moment nous avions l’illusion d’avoir chaud. Tout juste bon pour s’attraper un rhume ou une angine ! (ce ne fut pas le cas).
                  La route continue avec ses aléas et ses petits plaisirs.
                 Il y avait alors en Espagne (je ne sais pas si ça se fait toujours) pleins de petits plats servis avant les repas, avec l’apéritif. (nous ne nous payions pas l’apéro mais souvent, quand un automobiliste qui nous transportait s’arrêtait pour en boire un lui-même, il nous en offrait un aussi). Tous ces petits bols et coupelles ressemblaient à des « taraillettes » (joli mot employé dans le midi pour désigner les pièces composant les dinettes avec lesquelles jouaient beaucoup de petites filles). Y étaient servies toutes sortes de bonnes choses variant selon le standing du bar ou du restaurent et la générosité du patron ! olives, crevettes ou autres charcuteries et toutes sortes de préparation, comme des échantillons de la cuisine espagnole. Un régal !
                  Nous avons un peu séjourné à Torre Molinos (sur la Costa del Sol) ; c’était alors une station balnéaire naissante. On commençait à construire beaucoup d’immeubles. Trop. Mais nous sommes surtout restés à Malaga, belle ville où nous logions près du marché central. C’est dans un jardin de Malaga que j’ai vu pour la première fois des cygnes noirs. C’était  étonnant, presque déroutant, tant on est habitué à n’en voir que des blancs !
                  En arrivant à Malaga, il faut goûter Le malaga, un vin liquoreux ; il en vaut vraiment la peine ! Mais bon, de temps en temps, sans plus. Un tel vin est plus lassant qu’un bon Gigondas !
                  Lors de notre passage en Espagne au retour, non pas vendre des dessins sur papier dans les bars (plus possible d’acheter du papier et presque plus de crayons), mon ami et moi avions décidé de « faire des craies » (car nous en avions et les avions peu utilisées), ce sont des dessins à la craie sur le trottoir. Là aussi, ça marchait très bien. Mais…. C’était sans compter avec la bonne mentalité de certains commerçants ! Mon ami était parti acheter à manger et pendant ce temps un car de police est arrivé : je me suis fait embarquer ! J’ai su après qu’une commerçante les avait appelés. J’ai été arrêtée pour « mendicité sur la voie publique » !!!! Alors que je ne mendiais pas puisque j’offrais un dessin à la vue des gens ! Au gnouf pour 3 jours, visite de la brigade des stup et tout et tout !!! Conclusion : 1 semaine de prison ou une amende de je ne sais plus combien ! Mon ami a vendu sa guitare et j’ai pu sortir de là ! (heureusement car c’était une minuscule cellule sans fenêtre). J’espère que l’Espagne a changé après la mort de Franco ! Si un mendiant doit payer une amande pour sortir de prison, il a plus beau jeu d’y rester. Mais ne croyez pas qu’il y était nourri-logé : il fallait payer ses repas (enfin, ce qui en tenait lieu). Drôle de parenthèse dans le voyage !
                  La route jusqu’à Algeciras pour prendre le ferry menant à Ceuta….Une enclave espagnole au nord du Maroc. Curieuse géographie (ou curieuse politique ?).
                  J’ai adoré cette traversée ! J’aurais aimé que le vent souffle, que la mer bouge un peu mais bon, l’eau était de l’huile, le ciel un mur bleu, le soleil un gros point jaune… Pendant ce court parcours, à l’aller, nous avons eu l’occasion de discuter avec un Marocain et un Algérien. Ce qui m’avait étonnée (et interpellée comme on dit !) était le fait que l’Algérien disait que son pays était mieux que le Maroc car les Français y étaient restés plus longtemps qu’au Maroc (ce n’était pas ironique, nous avons discuté un bon moment).
                   Une autre traversée de retour tout aussi tranquille. Mais alors elle a toujours moins de charme que celle de l’aller car elle ne nous conduit pas vers l’inconnu, la découverte.
                    La route du retour repassera par Malaga, puis Barcelone et les Hautes-Alpes.

 

Commenter cet article

Location utilitaires 27/02/2014 13:05


Maintenant  difficile de faire auto-stop au Maroc. car la confiance perdue entre les Marocaines.


 je veux vous inviter à découvrir le site https://opelrent.fr qui propose une large gamme des véhicules à louer avec des prix convenables. 


Cordialement.

Annonce véhicule au maroc 11/10/2012 18:15


Le blog est fructueux!!