Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Barulage et promenage

NEPAL : Katmandou

31 Janvier 2008, 20:41pm

Publié par Barulaïre

             Quelques jours seulement à Katmandou mais suffisammeKathmandunt de temps pour apprécier cette curieuse ville aux ruelles bordées d’innombrables boutiques, encombrées de tout un trafic hétéroclite : voitures, charrettes, vélos, rickshaws, scooters, piétons et touristes. Et des chiens. Des singes. Tout le monde se croise dans un enchevêtrement de rues, venelles, places, fontaines, temples, pagodes ; tant de formes et de couleurs, de formes, d’odeurs !
              L’artisanat est important : couture, tissage, broderie, bois, peintures sur papier, sur soie ou autres supports. Vente aussi de cloches, de djorge (les symboles du bouddhisme tibétain), de couteaux et baguettes dans leur étuis  et autres objets du quotidien, très beaux..
               Katmandou est à 1 350 m d’altitude et sa population est actuellement d'environ un million et demi d'habitants. Deux rivières l'arrosent : la Bagmati et la Bishnumati (qui traverse le temple de Pashupatinath. C'est une ville ancienne fondée vers le Xe siècle. Mais ces lieux sont habités depuis la plus hauteKathmandou : Swayambunath antiquité. Elle tire son nom actuel d'un édifice sité en centre ville : le Kaasthamandap signifiant « abri de bois » (il date du XVI e siècle).
               Ici perdure une coutume bien particulière : petite fille jouant le rôle d’une déesse qu’on peut voir une fois par an à sa fenêtre... La Kumari. Des petites filles sont choisies, élevées suivant des rituels jusqu'à la puberté où elles sont remplacées. Des critères de sélections définis imposent une peau parfaite, une bonne santé, des yeux et cheveux sombres mais aussi un horoscope conconrdant avec celui du roi (qu'elle confirme dans son pouvoir au cours d'une cérémonie annuelle) Mais, son « mandat » terminé, elle se reKathmandutrouve très isolée à cause de diverses superstitions. Elles sont la représentation d'une déesse vierge et de Kali, l'épouse de Shiva. Cette coutume est pratiquée non seulement à Katmandou mais aussi à Patan et à Bakhtapur.
             Nous avons surtout acheté des « papier de riz » aux dessins de dieux et déités reproduits avec des sortes de grands tampons en bois et à l’encre noire ; des vestes népalaises en laine écrue ornées de bandes de coton tissé multicolore dans le dos et aux manches, robes et chemisiers népalais à la découpe si particulière.
              Nous avons séjourné chez une famille ami de Tchaï Baba avec qui nous avons fait ce voyage. Le père et la mère, les deux filles, le chien. Des personnes très aimables qui nous ont aidés pour faire faire les robes. Le chien était un tout petit chien genre loulou mais blanc, brun et roux.
              Bien sûr, il y a eu la visite à Swayanbounath et Patipranath, deux ensembles religieux bouddhiste pour le premier, hindouiste pour le second. Ils sont des lieux importants de pèlerinage. On trouve là des populations nombreuses et variées (des Tibétains à Swayambounath, des saddhous à Pashupatinath). 



En allant vers Kathmandou
D'autres photos ici :
http://barulaireauvietnam.blogs-de-voyage.fr/album/nepal/img472.html




Plusieurs liens intéressants et divers :



http://www.edicas.fr/site/gem.cgi?TypeJ=20070124151329&journal_id=20070124152342




[logo]


http://www.crayonsdecouleur.com/fr/sur_route/article.php3?id_article=194







Quatrième de couverture

http://books.google.com/books?d=Q_YMWtxEh7sC&pg=PA103&lpg=PA103&dq=kumari+enfant+deesse&source
=web&ots=qZjSgiv9S3&sig=_1nWqb3pAxPZL6CCbpKCYYJ1zoM

Commenter cet article