Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Barulage et promenage

INDE : Calcutta

30 Juin 2007, 23:40pm

Publié par Barulaïre

            Calcutta est bien une grande ville mais je n’ai pas eu le sentiment d’y être noyée (comme à Bombay).
            La ville est certes immense et a de nombreux cartiers très différents les uns des autres. Des bidons-villes et des cartiers résidentiels, des zones industrielles des rues aux Calcuttacommerces modernes ou aux échoppes artisanales. Des jardins publics, de larges places, des ruelles et venelles, de grandes avenues. Des rikshaws à bras comme taxis en plus des voitures, scooters, autobus, y étaient encore admis. De nombreux camions. Mais ce qui m’avait étonnée, c’était les nombreux coulis… ces porteurs chargés de paquets de toutes sortes, énormes ; des hommes souvent maigres, pas toujours jeunes. C’était impressionnant de voir des personnes transporter ainsi de si lourdes ou volumineuses charges….
            A Calcutta, nous avons retrouvé la famille qui nous avait si gentiment prêté une maison à Puri. Nous avons avec visité le Jardin Zoologique, sommes allés dans des parcs et Calcuttanous sommes rendus, avec le père, dans différents lieus pour voir ce que faisaient les gens dans différents cartiers pour la fête de Saravasti.
            Au Jardin Zoologique, nous avons eu la surprise de voir un ours des Pyrénnées… Enfin, ce n’est pas plus choquant qu’un éléphant chez nous… mais il devait avoir sacrément chaud ! Chose plus étonnante, nous avons pu voir les premier tigrons : croisement lion-tigre… Et biensûr, les tigres du Bengale, si beaux (bon, d’accord, les animaux dans les zoos, ce n’est pas bien mais, même si j’ai un peu honte, j’ai admiré ces bêtes, bien que prisonnières….).
            Pour la Sarasvati Puja, tous les gens, dans tous les cartiers, installent des estrades où trône la déesse, dans le luxe, la simplicité, la richesse, la pauvreté mais toujours dans la ferveur. Cela dure quelques jours puis toutes ces représentations de Sarasvati sont amenées sur le delta du Gange où elles sont immergées, dans la fête.

ffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff

CalcuttaL'album sur Expédia :
http://barulaireauvietnam.blogs-de-voyage.fr/album/inde_l_orissa_calcutta_bombay_paysages_et_la_
route/img440.html

Voir les commentaires

INDE : Konarak

25 Juin 2007, 23:41pm

Publié par Barulaïre

            Le temple du soleil indien… celui de Surya. Tintin ne l’a pas trouvé sur ce continent…. Et ça n’a pas d’importance !
            Konarak est une merveille ! Il n’y a que 7 merveilles du monde mais il devrait y en avoir 8 ! et s’il n’y en avait qu’une, ce devrait être Konarak…
            Nous y sommes allés avec notre logeuse, son fils et deux autres personnes. On était un peu serrés dans l’AMI8 mais ce fut une magnifique promenade. Les paysages ne sont pas resté gravés dans ma mémoire mais le temple m’a laissé un souvenir impérissable ! et il n'y a que 85 km depuis Puri.
            Il est bâti de grès rouge (et pourtant on dit qu’au temps des bateaux à voiles quand le temple était en bord de mer, les marins le repéraient depuis le large pour son dôme noir en opposition à celui de Jagannath qui était blanc…). Il est comme posé sur un char aux 12 paires de grandes roues (12, pour un cycle solaire), tiré par 7 chevaux et  précédé d’une sorte de perron où avaient lieu les danses rituelles. Aux quatre coins de l’ensemble sont des « gardiens » : divers animaux mythiques ou lions et éléphants montrant leur force en terrassant les ennemis ou agresseurs, éléphants ou autres. L’ensemble du temple, de sol au sommet du dôme, est sculpté. Pas un espace libre. Que ce soient des frises, des motifs floraux, religieux, des humains, des dieux, des animaux tout symbolise la divinité. Tout peut être représenté puisqu’il s’agit du divin, même l’érotisme le plus débridé ! (il y en a moins qu’à Khajouraho). Certaines déesses ont les seins brillants et noircis par tant de mains qui les ont touchés par dévotion, d'autres ont une fleur fraîche à leurs pieds ou posée près de leur cou (ce qui est étonnant sous un climat plutôt chaud). C’est une petite offrande très touchante car on voit ainsi qu’une déesse qui, pour nous, paraît une parmi tant d’autres, est vénérée tout particulièrement.
             C’est étonnant de voir ce temple de pierres au milieu d’un paysage où il n’y en a pas… encore une travail de titan pour honorer une divinité….
             Konaak a son histoir et sa légende... C'est un temple du XIII e siècle qui a connu bien des évolutions ; il était même au départ en bord de mer mais l'ensablement l'en a éloigné. Voici un croquis de ce qu'il fut sûrement, ci-contre, Wikipédia :
             C’est ici que j’ai goûté pour la première fois des concombres frais, coupés en deux, recouverts de sel, vendus dans la rue… enfin, dans ce cas c’était à côté du temple et ils étaient les bienvenus car très rafraîchissants !


fffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff
fffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff


Konarak

  Les images sur Expédia :
http://barulaireauvietnam.blogs-de-voyage.fr/album/inde_l_orissa_calcutta_bombay_paysages_et_la_
route/konarak.html


b


Peccadilles 
: ici un artice très complet sur Konarak, de belles photos, voyage en Inde 2004 et 2005. Konarak est maintenent classé par l'UNESCO au patrimoine mondial :
http://ultra.petit.free.fr/dotclear/index.php?2004/12/31/205-konarak

 

Jacques-Edouard BERGER : un grand voyaeur, collectionneur, photographe... mlheureusement décédé en 1993. La fondation J.-E. BERGER prédente de nombreux sites du monde avec un grand nombre de photos. On peut dire qu'on découvre complètement là Konarak et avec force détails, à voir absolument :
http://www.bergerfoundation.ch/wat4/museum1?museum=Kona&genre=%&col=pays&country=Inde&cd=7219-
3282-0132:7219-3282-0131&cdindex=0
  

Frédéric HEMMER : son voyage en 1998, des images de Konarak et de courts textes particulièrmeents intéressants :
http://membres.lycos.fr/indes/knk/knk_vw.htm

Voir les commentaires

INDE : Bhubaneswar

24 Juin 2007, 10:12am

Publié par Barulaïre

            Nous sommes allés à Bhubaneswar qui n’est pas très loin de Puri (une cinquantaine de kilomètres environ). C’est la capitale de l’Orissa. Une ville animée actuelle (mais c’était en 1976...). Ce qui y était le plus intéressant, c’était la partie ancienne avec ses nombreux Bubaneswartemples. On dit Bhubaneswar que c’est la ville aux 10 000 temples (je crois qu’il y en a eu jusqu’à 7 000, ce qui n’est déjà pas mal !). Il en restait environ 500 (ce qui est encore pas mal….). Ce qui était impressionnant, à mes yeux, n’a pas été leur nombre mais leur beauté, leur finesse, leur harmonie.
            Bhubaneswar est dédiée à Shiva. A l’époque médiévale, elle portait le nom de Ekamra et était aussi sacrée que Puri (qui s’appelait alors Puruṣottama kṣetra (ouf ! Parfois les noms indiens sont vraiment ardus !). Certains temples sont indous mais d’autres jaïns (le jaïnisme est important en Orissa) ; ils ont été érigés entre les X e et XV e siècles pour les temples indous et au 1ier siècle avant JC pour les jaïns. 
             C’était une promenade hors du temps parmi ses temples à la si belle architecture et décoration et les singes qui y vivaient tranquillement.

Bhubaneswar
D'autres photos sur Expédia :
http://barulaireauvietnam.blogs-de-voyage.fr/album/inde_l_orissa_calcutta_bombay_paysages_et_la_
route/img390.html
 




Ici, un diaporama de divers lieux à Bbubaneswar (voyage en 2006) :
http://fcombelles.club.fr/bhubaneswar/Bhubaneswar/index.html

Voir les commentaires

INDE : autour de Jagannath Temple

20 Juin 2007, 21:23pm

Publié par Barulaïre

              Comme je le disais dans un article précédent, sur le pourtour du Temple de Jagannath, sont adossés d'autres temples et, devant l'une des portes, se trouve un pilier dont j'ai appris peu de chose.

Puri

          Ceci est un temple dédié à Hanuman, le dieu singe. Nous passions là souvent et les rideaux bruns étaient presque toujours tirés. Quand nous demandions aux gens pourquoi, on nous répondait simplement que les fidèles faisaient des offrandes et que le dieu mangeait, qu'il ne devait alors pas être vu...

Puri

        Ceci est un petit temple dédié à Krishna. Chaque fois que nous passions, nous nous arrétions pour écouter des chanteurs, musiciens ou n'importe quel fidèle qui chantaient "Aré Rama Aré Krishna". Et encore une fois, quand nous demandions depuis quand ils chantaient, on nous répondait : depuis toujours...


Puri : Jagannath temple

          Aruna Stambha est un pilié monolithique apporté à Puri au XVIII e siècle. Il est vénéré, on voit des traces de couleurs à son pied, posé par ds fidèles.

Voir les commentaires

INDE : Pratique et info

20 Juin 2007, 21:14pm

Publié par Barulaïre



Ici, des articles en français sur Pondichery mais ausi sur l'ensemble des Indes, religieons, vaches, culture, beaucoup de choses très intéressantes :
http://www.pondichery.com/french/etats/orissa.htm


Orissa-Tourism.com::Your guide to OrissaORISSA TOURISM
:
Ici aussi tout une documentation sur l'Orissa, dont Puri :
http://www.orissa-tourism.com/French/puri.html

Voir les commentaires

Je craque !

16 Juin 2007, 23:42pm

Publié par Barulaïre

                          Désolée mais ça devient vraiment.... Bon, je ne vais pas écrire un gros juron ! Mais c'est ce que je pense. Depuis les 3 derniers articles c'est la poisse : il faut recommencer 6 ou 7 fois avant que les photos soient enregistrées et que la mise en forme aparaisse.
               Je reprendrai demain !
 
               C'est aussi à cause des ces bugs que ne ne note plus de liens vers les sites qui complètaient ou explicitaient les articles. J'y reviendrai quand tout celà rentré dans l'ordre (ce qui ne peut manquer d'arrvier..... )

Voir les commentaires

BRIANCON (Hautes-Alpes)

16 Juin 2007, 23:04pm

Publié par Barulaïre

                  Briançon est près de chez moi (enfin, le chez moi dans les hautes Alpes) et c'est une promenade que j'aime beaucoup : la route qui y mène permet de voir de beaux paysages de montagnes, de campagne, rivières et lacs, vergers (au printemps c'est un enchantement !).

 


                   Le site est habité depuis l'antiquité (par les Ligures). C'était déjà un lieu de passage entre les vallées (italiennes et françaises actuelles), un lieu envé, occupé, en guerre, que ses voisins convoitaient.
                  La ville actuelle a toujours ses rues moyennageuses avec les cannaux en leur milieu, un château. Mais surtout, Briançon est connu (non seulment pour son ciel bleu unique) mais pour sa citadelle construite sous l'égide de Vauban au XVII e siècle. Et la visite en vaut la peine. Même si elle est en moins bon état de conservaiton que celle de Sisteron (plus au sud dans les Alpes de hautes de Provence mais également au bord de la vallée de la Durance) on peut apprécier la construction qu'elle a été et la vue est superbe !


                  On passe par le barrage de Serre Ponson en allant à Briançon. C'est un barrage qui avait tant fait parler lors de sa création ! Un village noyé sous les eaux (on en voit toujours une petite partie au milieu des eaux). Et maintenent itout celà semble oublié... Pourtant,ce fut sûrement des moments difficiles pour tous ces habitants qui ont du tout changer dans leur vie au non du progrès...

 

Voir les commentaires

"Carnet de pèlerinage" Swami Ramdas

11 Juin 2007, 23:52pm

Publié par Barulaïre

             Les Carnets de Pèlerinage de Swami Ramdas sont sûrement le récit qui m’a le plus touchée. Ecrit Carnet-de-p--lerinage--Svami-Ramdas.jpgavec une grande simplicité, il raconte l’itinéraire d’un homme profondément humain qui est allé au-delà de la simple compréhension humaine… Cela n’est pas un paradoxe, la réalisation de soi est l’état de la perception totale de l’humanité et de tout ce qui est essentiel, de l’ensemble cosmique, si difficile à percevoir. Aller au-delà de la compréhension. On lit couramment que Swami Ramdas était enfantin : on rejoint là peut-être certaines paroles prêtée au Christ « heureux les simples d’esprit », généralement si mal interprétées ! La simplicité d’esprit, la perception spontanée de l’être et de ce qui l’entoure.
            Swami Ramdas a eu sa vie d’homme : mari, père, responsable de sa famille. C’est un long cheminement qui l’a conduit sur les routes et au renoncement. Sa vie a été matérielle comme celle de chacun d’entre nous, entrecoupée de recherche spirituelle. 
            Puis il est parti.
            Il a rencontré des personnes diverses, sans à priori, des sages aussi. Puis c’est lui qu’on a cherché à écouter. ²Son humilité, sa bonté, son amour, l’ont amené au-dessous de tous.
            Qu’il ait été bon ou mauvais élève à l’école, qu’il ait été riche ou pauvre, importent peu. Ce qui compte, c’est ce magnifique aboutissement, porte ouverte vers l’Universel.

Traduction sous la direction de Jean HERBERT,
Préface de Lizelle RAYMOND,
Collection : Spiritualités Vivantes
Editons : Albin Michel.

Voir les commentaires

INDE : Puri, Jagannath

8 Juin 2007, 16:24pm

Publié par Barulaïre

               Puri, c’est Jagannath. Jagannath est le dieu qui « habite » le temple principal, entouré de son frère Balabhadra et de sa sœur Subhadrâ. 
             Voilà, présenté comme ça, on est dans une simple histoire de famille, dans le culte simple de divinités sobrement représentées par trois statuettes en bois peint…. Mais ce n’est pas si simple. L’hindouisme est une religion aux formes multiples, panthéon nombreux et qui remonte à la nuit des temps. Spiritualité, légendes, histoire, mythes, poésie, se confondent et se subdivisent. Chacun peut s’y retrouver. Jagannath est l’avatar (une forme représentative) de Vishnou. Son culte est essentiellement pratiqué en Orissa mais tout Hindou viendra ici en pèlerinage. Jagannath, dieu de l’univers, abrite sur l’enceinte de son temple, d’autres dieux : un petit temple pour Hanuman, un autre pour Krishna… 

Puri.jpg


           Le temple est en fait tout un ensemble de bâtiments où vivent le clergé, des servants. C’est donc un ensemble de nombreux édifices. Il y avait même des éléphants mais, à cause de dégâts qu’ils ont à plusieurs reprises causés, ils ont finalement été interdits dans la ville.
           A propos des éléphants, voici une histoire qu’on nous a racontée, comme un fait divers : lors du festival des chariots (quand Jagannath, son frère et sa sœur sont amenés à leur résidence d’été, ils sont posés sur des chars tirés par la foule des croyants. Mais cette année là, impossible de les faire s’ébranler. La foule tire plus fort, est plus nombreuse mais les chars ne bougent pas. On fait venir un tracteur. Mais les chars ne bougent toujours pas. On demande à Jagannath pourquoi il ne veut pas aller à sa résidence d’été, il répond que c’est parce qu’on lui a supprimé ses éléphants - Mais les éléphants ont causé de gros dégâts, blessé des gens. - Il faut des éléphants au temple. Et ce n’est qu’après la promesse formelle faite par le gouverneur de la restitution des éléphants au temple que les chariots ont pu être tirés par les fidèles vers la villégiature du dieu… tenace !
           Quant au temple lui-même, les bâtiments ont été construits aux XI e et XII e siècle. Mais certaines inscriptions permettraient de penser qu’il existait déjà au début du X e siècle) Il y a trois bâtiments : le principal est le plus haut et deux autres ainsi que de nombreuses dépendances le tout clos d’un mur 218 m sur 210 et haut de 6 mètres. Quatre portes permettent d’y accéder (mais pas aux non hindous), chacune gardée par des animaux différents : éléphant, tigre, cheval, lion L’ensemble a été restauré deux fois : au XIV e et au XX e siècle.

Le Râthayâtra vu par James Fergusson (1808-1886). Nous n'étions pas à Puri pour les festivals des chariots : Râthayâtra , aussi voir l'article sur Widipédia
Puri

D'autres protos du temple Djagnnath et de Puri dansl'album-photos sur Expédia :
http://barulaireauvietnam.blogs-de-voyage.fr/album/inde_l_orissa_calcutta_bombay_paysages_et_la_route/
slideshow.html

 

Voir les commentaires

INDE : Puri, le retour des pêcheurs

3 Juin 2007, 17:36pm

Publié par Barulaïre

             Puri est certes une ville sainte mais c'est aussi une ville de pêcheurs. La plage était quasiment déserte dans la journée ; pas ou très peu de baigneurs (euses, pas ou très peu d'étrangers. Les indiens semblaient ne pas apprécier les bians de mer juste pour le plaisir.
            Mais la fin d'après-midi approchant, l'animation commençait. Des gens arrivéient tranquillemnt. On commençait à voir des voiles brunes se profiler à l'horizon. Puis les barques approchaient. De nombreuses personnes allaient alors vers le rivage pour aider les pêcheurs à accoster. Les poissons et crustacés étaient étalés sur la plage et vendus après maints palabres. Nous y avions acheté des langoustes. Aussi fraiches, c'était un régal (et pourtant ce genre de nourriture n'a pas ma préférance !).
             L'homme qu'on voit sur les 2 dernières photos avec un chapeau pointu est n maitre-nageur. Car la plage était surveillée malgrès le peu de baigneurs.



 

Voir les commentaires

1 2 > >>