Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Barulage et promenage

INDE : Puri

28 Mai 2007, 21:53pm

Publié par Barulaïre

             Puri… Ce fut un beau séjour.
            Nous y sommes restés 6 semaines environ. A l’arrivée dans la ville, nous avons descendu lentement la rue centrale en nous arrêtant à chaque rue perpendiculaire et nous demandions aux gens présents si quelqu’un louait une pièce, un endroit où séjourner un mois. PuriA la 3e; je crois, des personnes près d’une fontaine nous ont indiqué une maison où une dame louait des chambres à des étudiants ou autres locataires. Elle a accepté de nous recevoir et nous avons occupé chez elle une chambre spacieuse : 2 lits avec moustiquaire (les pieds posés dans des coupes d’eau pour empêcher les bestioles d’y grimper), une table, une fenêtre, une porte qui biensûr ne fermait pas à clef ; la salle de bain : dans la cour intérieure, surélevée sur du béton, un muret cachait un point d’eau où chacun faisait sa toilette, lavait son linge, la vaisselle. Les toilettes encore à côté, classique indien : un trou, une boite vide, un robinet et un muret pour l’intimité. Nous avons été surpris mais les habitants de la maison vivaient comme ça et nous avons suivi le mouvement… La vie là a été très agréable.
             Merci à la propriétaire, ses enfants et les autres locataires pour leur gentillesse et leur accueil si ouvert.
             La propriétaire avait un jour préparé un repas pour nous. Des mets parfumés à point, un peu relevés, la si fine cuisine de l’Orissa faite de divers currys, choutneys, yaourt… le tout mangé avec les doits, servis sur des feuilles séchées et cousues entre elles, posées sur le sol.
            Un voisin nous racontait Puri, les légendes, les histoires comme des faits divers mais qui pour nous relevaient de contes de fées… (malheureusement, je me suis fiée à ma mémoire infaillible… et suis loin d’avoir tout retenu !) Il nous avait aussi amenés sur la tombe d’un sage (certains peuvent être enterrés car ils sont considérés comme purs et libérés) aux abordes de la quelle des fideèles lui rendaient hommage. Nous l’avions aussi accompagné pour des prières je ne sais plus dans quelle congrégation religieuse. C’était un homme pieux et pratiquant qui aimait expliquer l’indouisme sans chercher à convaincre et écoutait volontiers ce que nous pouvions lui dire de nous, de nos modes de pensée. Ce qui comptait pour lui, c’était plus la spiritualité en tant que telle plutôt que la religion ou la philosophie à laquelle on adhérait ou pas.
             Nous avons fait des promenades avec des gens de la famille et voisins à Konarak (qu’ils n’avaient pas visité), à un temple bouddhiste moderne dont j’ai oublié le nom, à Chilika Lake. Mais je reviendrai sur ces balades qui furent de vraies découvertes.

Voir les commentaires

INDE : Bientôt Puri

26 Mai 2007, 23:26pm

Publié par Barulaïre

Bientôt le séjour à Puri où nous avons séjourné 5 semaines. Nous avons pu ainsi partager un peu la vie des gens de la rue où nous habitions, visiter les alentours dont Konarak, Bubaneswar, Khandagiri etc.

Puri

Voir les commentaires

LOST IN ANY WHERE

25 Mai 2007, 15:45pm

Publié par Barulaïre

Lost in any where est un blog racontant un voyage autour du monde. Mais le style est original, drôle et poétique. 
              Les pays déjà visités sont le Maroc, la Tunisie, l'Egypte, la Turquie, la Bulgarie et actuellement la Roumanie.
              Il faut lire ces textes pleins de charme. On peut y voir aussi un intéressant et bel album-photos.

 

http://jsautourdumonde.blogspot.com/

 

Voir les commentaires

INDE : les grottes de Khandagiri

24 Mai 2007, 23:59pm

Publié par Barulaïre

             Pendant le séjour à Puri, nous sommes allés à Bhubaneswar (la ville aux mille temples). Aux abords de cette ville, sur une colline, se trouvent les grottes de Khandaghiri (signifie « colline cassée« ). Elles ont été creusées au 1ier siècle avant JC, sous le règne du roi Kharavela (roi précurseur dans l‘évolution de la société ; Il fut à l‘oigne d‘un système de canaux d‘irrigation performants, il a également soutenu les arts, le sport) . Elles sont ornées de sculptures et étaient un lieu de retraites pour des mines jaïns.

Khandagiri 



             De nombreux singes vivaient alors là, une vie en toute liberté qui ne les empêchait pas d’accepter un biscuit… pas à la main mais si on le posait par terre et se reculait pour leur laisser le temps d’approcher, regarder, sentir puis goûter le biscuit. 

Khandagiri, atèle

 
              Au cours de notre visite, nous avons croisé un groupe de touristes anglophones accompagnés d’un guide. Nous les avons suivis pour profiter des commentaires

Voir les commentaires

INDE : Bodhgaya

22 Mai 2007, 10:18am

Publié par Barulaïre

             Nous avons passé une journée à Bodhgaya, en allant à Puri car on passe par le Bihar, c‘’est à environ 250 km de Bénarès.016-donzere-barrage-sur-le-rhone-echele-a-poissons.jpg
             Il y a dans cette ville une ensemble de temples bouddhiques, dont la Mahabodhi. C’est le lieu bouddhique le plus important puisque c’est là que le Bouddha a eu l’Eveil.
Le premier de ces temples avait été érigé au IIIe siècle avant JC par l’empereur Ashoka. Mais les temples actuels sont des Ve et Vie siècle et ont été restaurés au XIX. Ce sont des constructions faites de briques.
            C’est là qu’est l’arbre Bo, l’arbre au pied duquel le Bouddha a eu l‘Eveil. Cet une repousse de l’arbre originel. Dans ses branches, des pièces de tissus flottent au vent, déposées là par les croyants, comme pour rapprocher leurs prières de dieu (même si le Bouddhiste n’est pas une religion théiste…). Tout, une balustrade blanche faites de pierres sculptées forme un espace dégagé tout autour. Sur des pierres seraient les empreintes des pieds de Bouddha.
             Il s’agit d’un figuier des bamyans (ficus benghalensis). Ses racines aériennes retombent, se plantent dans le sol et font ainsi de nouveaux arbres. Ces ficus atteignent jusqu’à 30 m de hauteur (et celui de Bodhgaya est très très grand !).
            Je crois que ces lieux ont beaucoup changé ! Des temples bouddhistes ont été construits dans tous les styles, selon l’origine géographiques des constructeurs… Curieux que certains bouddhistes du monde n’aient pas su se contenter de la présence forte qu’on pouvait ressentir en ces lieux que le Bouddha a habité, où il a vécu…

Voir les commentaires

"Les fous de dieu" Alain DANIELOU

21 Mai 2007, 12:54pm

Publié par Barulaïre


Mes jours de leur cage d’or
Se sont enfuis, se sont enuis
Mes ours passés si pleins de joies et de peines.

Des rires et des pleurs
ils se sont lassés mes jours passés
Si pleins de joies et de peines.

Ils ont cherché de leur mieux
À suivre la mélodie de mon âme
Mais ils m’ont tous quitté
Avant que mon histoire ne soit finie
Mes jours passés, si pleins de joies et de peines.

Dans un songe je les ai vus
Comme des fantômes errants
Tournant anxieux autour
De ma cage brisée.
ccccccccccccccccccccccccccccccccchhhhhhhhhhhhccccccccc
  
Cette vision, dis-moi, est-elle un rêve ?

Toutes ces ombres ne sont-elles que des ombres d'oiseaux ?
N’ai-je point vu en contemplant le ciel
Se perdre dans la nuit
Mes jours passés, si pleins de joies et de peines ?

Rabindranath Tagore traduit par Alain Daniélou.
 vvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv
              Quand j’ai rouvert ce merveilleux livre de contes, que j’avais un peu oubliés, c’est ce poème qui est apparu à mes yeux… Etonnant ! Moi qui suis entrain de relater d’anciens voyages, de me remémorer toutes ces années en essayant de ne penser qu’à ces voyages…
            Les contes gangétiques sont, on pourrait dire, l’inverse des contes du Ramayana. Ils ont été écrits d’après des histoires vraies, des personnages qui ont vécu. Ils viennent de la réalité et non de mythes. Et pourtant, à quel point la réalité et les mythes ne se rencontrent-ils pas, surtout en Inde ? C’est ici qu’on voit concrètement que tout est issu de tout et y ramène… Les humains créent les mythes mais les mythes façonnent les humains…
            Alors, il faut se laisser emmener par les contes d’Alain Daniélou.
           On peut se laisser emporter par lui qui avait autant le sens de l’humain, de la spiritualité, autant de culture et de connaissances !



Alain Daniélou, 1907-1994. Tout une vie dédiée à la recherche, à la musique, à l'indouïsme, au tantrisme, à l'art de l'Oirent et de l'Occident et à la transmission de ces savoirs.
Un site très bien fait où l'on peut découvrir l'oeuvre d'Alain Daniélou, sa biliographie, sa biographie, des photosgraphies :
http://www.alaindanielou.org/ 
 


vv


Wikipédia aussi nous parle d'Alain Daniélou :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Dani%C3%A9lou
 
 
 

GGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGG

Jean et Alain Daniélou : une histoire que je découvre en cherchant de la documentaion sur Alain Daniélou :
http://www.bibliomonde.com/pages/fiche-livre.php3?id_ouvrage=4345
 

Voir les commentaires

INDE : bientôt Bodhgaya

13 Mai 2007, 23:44pm

Publié par Barulaïre

            Je n'ai pas terminé le scan des photos mais je vais bientôt pouvoir mettre l'article sur Bodhgaya. C'est un lieu très important du bouddhisme puisque c'est là, pour faire simple,  que le Bouddha a eu la Révélation.

019-la-garde-adhemar-jardin-de-simples.jpg

Voir les commentaires

INDE : Bénarès, crémation.

12 Mai 2007, 21:29pm

Publié par Barulaïre

                   La crémation n'est pas spécifique à Bénarès, elle est pratiquée dans tout le pays par les hindouistes, les sikhs, les jaïns. C'est ainsi qu’en Inde les morts sont accompagnés vers leur dernière demeure (comme on dit chez nous). Et leur dernière demeure n'est pas un trou dans un cimetière, c'est un bûcher sur lequel le corps est brûlé puis les cendres (parfois il vaudrait mieux dire : les restes) sont jetés (mais il vaudrait mieux dire : confiés) au fleuve019-la-garde-adhemar-jardin-de-simples.jpg qui les éparpille et les transporte parmi les gens qui font leurs ablutions, les animaux qu’on y baigne, le linge qu’on y lave, les barques et bateaux transportant marchandises et passagers… La vie continue jusqu’au delta du Gange, jusqu’à l’au-delà ? Les fumées montées vers le ciel amèneront-elles une meilleure réincarnation ? En tout cas, le corps et ce qui, peut-être, l’accompagne sont retournés à leurs  racines : les quatre éléments.

                   S'il y a tant de crémations à Bénarès, ce n'est pas parce qu’on y meurt plus qu'ailleurs mais parce que tout hindou pratiquant souhaite être incinéré ici car ainsi il sera libéré du cycle des réincarnations, il pourra atteindre le nirvana. Ne souriez pas, chaque religion a ses superstitions, ses croyances,  même si c'est antinomique avec la spiritualité ! (ce n’est pas plus absurde que la paradis, l’enfer et le purgatoire !).
                   La crémation est un fait tellement naturel en Inde qu'elle se passe ainsi sur les ghats, au milieu de la vie active quotidienne.

                   La crémation était pratiquée dès l’antiquité par divers peuples autres que ceux d’Inde et d’Asie (Perses, Egyptiens, Romains). Les rites de la crémation pratiquée en Inde ne s’arrêtent pas ceux du moment de la crémation, ils continuent par le culte des ancêtres pratiqué par la descendance du défunt.

                   Quant aux photos que j’ai prises, c’était au cours d’une promenade en barque faite sur le Gange (un peu à cet effet). Deux gaths sont réservés aux crémations. Il y avait plusieurs bûchers mais je n'ai fait que peu de photos (3) car j’ai craint d’être incorrecte. J'étais partagée entre le désir de prendre des photos et celui de ne pas être irrespectueuse envers les personnes en deuil (la croyance en tel ou tel au-delà n’exclue pas le chagrin dû à la perte d’un proche)...


            
BENARES

Les autes photos sur Expédia :
http://barulaireauvietnam.blogs-de-voyage.fr/album/inde/Bénarès%20(44).html           

 

 

 

wpe1.jpg (5424 octets)
Site universitaire d'histoire des religions sur l'hindouisme

Ralph Stehly, Professeur d’histoire des religions à l'Université Marc Bloch, Strasbourg : http://stehly.chez-alice.fr/les31.htm


Deux livres dont on peut lire de larges extraits en lignes  en cliquant sur les images :

Couverture

Marcelle SAINDON : "Cérémonies funéraires et postfunéraires en Inde"







Couverture



A. M. H. B... (?) traduit par M. Jamieson : "De l'origine de la crémation ou de l'usage de brûller des corps ; dissertation".

Voir les commentaires

V2

10 Mai 2007, 11:15am

Publié par Barulaïre

                    Je vous présente mes excuses pour l'aspect changeant du blog, surtout en ce qui concerne les photos... Ceci est dû au passage en Version 2. Cette nouvelle version de la plate-forme apporte des plus mais aussi son lot de bugs au début (faut bien roder la machine.....).

                     Merci pour votre compréhention

Voir les commentaires

INDE : Bénarès, le Temple des Singes.

9 Mai 2007, 22:33pm

Publié par Barulaïre

027-eglise-de-la-garde-adhemar-notre-dame-de-bon-secours.jpg            Mais oui, il y a un temple des singes... Il est vrai que les singes sont rois ici. Enfin, le mot n'est pas juste, ils sont dieux.

            Hanuman est un avatar de Vishnou (une des représentations sur terre de ce dieu sous un espect particulier qui évoque une partie du divin). Il était un alié de Rama dans sa lutte contre les démons dont Ravana et son armée qui gardait prisnière Sita, l'épouse de Rama (elle détenue à Lanka, sépré du continent par un bras de l'océan mais Hanuman put sauter sur l'autre rive et la libéra...).
            Hanuman symbolise la fidélité, sa fidélité à Rama, la dévotion. Il est aussi le saint patron des lutteurs. Ses hauts faits sont racontés dans le Ramayana.
            Il est encore celui qui a demandé aux dieux qu'il y ait des fruits sur terre. Ils les donnèrent ainsi que la connaissance de leurs vertus.

             Sur ce superbe site, entre autres choses, tous les dieux indous :
            
http://www.elishams.org/Hanuman-Ji.html?artsuite=0#sommaire_1

            Une petite histoire survenue pendant la visite du temple à Bénarès : Je portais une jupe qui avait une poche ; dans la poche, un petit mouchoir afghan rouge fait dans un de ces tissus qui ressemble aux tissus provençaux. Mais le mochoir dépassait un peu de ma poche et un singe ma la pris... et allez expliquer à un singe qu'il me rende mon mouchoir ! Mon compagnon a photographié la scène biensûr !

            A Bénarès, le singes, comme la pluspart des autres animaux, étaient libres. Il y en avait de partout ! Nous avons même eu l'occasion de voir un singe... se casser la figure (comme on dit !). Ils étaient quelsques uns à gambader sur un toit au-dessus de boutiqes. Devant l'une d'elle, un marchand de bananes avait un petit étal dont le "tapis" était fait de journaux dépassant un peu du support. Un singe a sauté pour prendre un fruit mais il a sauté sur le journal et s'est retrouvé par terre...

Voir les commentaires

1 2 > >>